twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rétrospective : Les pays africains en mode 4G en 2015

jeudi 7 janvier 2016

Si certains pays africains ont déjà introduit la 4G en 2015, d’autres sont au stade des essais techniques.

Durant l’année 2015, l’Afrique du Nord aura été très dynamique sur le marché de la 4G. Des pays comme le Maroc, ont réussi un coup de maitre en introduisant la téléphonie mobile de 4e génération avec les trois opérateurs téléphoniques du royaume chérifien. L’operateur historique, Maroc Télécoms, détenant 41,4% (44 millions de lignes actives en 2014) du marché marocain de la téléphonie mobile, a fini d’installer sa 4G depuis juillet. Un mois après, en juin, ses deux concurrents, Meditel (30,8%) et Inwi (27,8%) s’en sont suivis.

La Tunisie pour sa part, est actuellement à la phase des essais techniques pour le déploiement de la 4G. En Algérie, l’introduction de la 4G est prévue en fin 2016. Idem chez son pays voisin, l’Egypte passera l’examen au premier semestre de 2016, selon le ministre égyptien des technologies de l’information et de la communication, Khaled Negm. La licence de la première 4G sera accordée à la société, Telecom Egypt, qui, avec 98 millions d’abonnés, détiendra le monopole du fixe.

En Afrique de l’Ouest, certains operateurs sont passés à l’introduction de la 4G. MTN et Orange Cote d’Ivoire ont réglé le 15 décembre dernier une partie financière de la licence 4G mise en vente par l’Etat ivoirien. Ce qui permettra aux operateurs, de lancer l’exploitation commerciale de l’internet mobile à haut débit dans les prochains jours. MTN et Orange ont payé respectivement une première tranche de 50 et 75 milliards de F CFA du coût de la licence estimée à 100 milliards de F CFA.

Pour sa part, le Sénégal a lancé un appel à candidature le 16 novembre dernier pour l’attribution de trois licences et fréquences pour l’exploitation des technologies de téléphonie mobile 4G. Selon le directeur général de l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) du Sénégal, Abdou Karim Sall, la clôture des offres est fixée au 18 janvier prochain. Le marché sénégalais des télécoms est dominé par Orange avec 67,07%, devant Tigo 23,27% et Expresso 9,66%.

Le géant de l’économie africaine, le Nigeria a aussi réussi à se mettre dans le bain de la 4G. Au Nigeria, Smile communications a annoncé en octobre 2015 le lancement de son service internet large bande LTE à Abuja après plusieurs années de test et de développement.

Ablaye Modou Ndiaye

(Source : Financial Afrik, 6 janvier 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)