Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.

twitter facebook rss

OSIRIS

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Objectifs

lundi 1er septembre 2008

Créé en mars 1998 par un groupe de personnes, évoluant dans le secteur privé, l’enseignement supérieur, l’administration et le monde associatif, l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal (OSIRIS) est une association à but non lucratif reconnue par le ministère de l’Intérieur sous le récépissé n° 09845 en date du 22 mars 1999.

OSIRIS a été créé à l’occasion de la mise en place du Advisory Network for African Information Strategies plus connu sous l’appellation de réseau ANAIS dont il était le correspondant au Sénégal. Le réseau ANAIS qui a fonctionné entre 1997 et 2002 visait à faciliter l’appropriation des technologies de l’information et de la communication (TIC) par les Africains avait été créé dans le cadre du suivi des Rencontres du Devenir organisées les 17 et 18 octobre 1996 sur le thème "L’Afrique et les nouvelles technologies de l’information" par la Fondation du Devenir à Genève (Suisse).

OSIRIS sensibilise, informe et produit des analyses sur tous les sujets relatifs à l’utilisation et à l’appropriation des technologies de l’information et de la communication et d’une manière plus générale au développement de la Société de l’information au Sénégal et en Afrique.

OSIRIS est dirigé par un bureau de sept membres élus pour trois ans et composé de la manière suivante :

- Président : Amadou Top
- Secrétaire général : Olivier Sagna
- Trésorière : Fatimata Sèye-Sylla
- Secrétaire à la communication : Malick Ndiaye
- Secrétaire aux relations internationales : Alex Corenthin
- Membres : Djibril Ndiaye

OSIRIS s’est fixé les objectifs suivants :

- 1°) contribuer au développement de la Société de l’information en s’appuyant notamment sur les recommandations de l’Initiative Société Africaine à l’ère de l’Information adoptée par la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique ;

- 2°) promouvoir l’utilisation et l’appropriation des technologies de l’information et de la communication ;

- 3°) recenser toutes les initiatives en matière de technologies de l’information et de la communication et d’encourager les synergies ;

- 4°) informer les décideurs des différents secteurs comme les simples citoyens sur les opportunités et les enjeux liés aux technologies de l’information et de la communication ;

- 5°) favoriser la coopération internationale en général et sous-régionale en particulier dans le domaine des technologies de l’information et des communications.

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)