twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réseau panafricain de services en ligne : Yaya Abdoul Kane se félicite des résultats du projet

vendredi 15 janvier 2016

Le ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, a effectué, hier, une visite au site de Gandoul abritant la station terrienne du Réseau panafricain de services en ligne. Cette station, qui alimente 48 pays africains, a été au offerte par l’Inde au continent pour soutenir certains secteurs comme la santé, l’éducation et les technologies.

Le site abritant le Réseau panafricain de services en ligne de Gandoul (Sébikhotane) a accueilli la visite du ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane. Ce réseau de télécommunications par satellite et fibre optique a été offert, en 2006, sur une durée de 5 ans, par la République de l’Inde à l’Afrique. Le Sénégal a été choisi par l’Union africaine pour accueillir la station terrienne de télécommunications de ce réseau alimentant 48 Etats africains. Lesquels disposent chacun de centre de Télémédecine, de Téléenseignement, de visioconférence entre chefs d’Etat.

L’objectif est d’assister le continent par le renforcement des capacités avec un enseignement de qualité dispensé aux étudiants à partir de grandes universités indiennes ainsi que de fournir des services de télémédecine à des patients africains dans des hôpitaux de référence en Inde. Cette visite permet ainsi au ministre d’apprécier la qualité des infrastructures technologiques mais « aussi de partager les résultats et les opportunités qu’offrent ce réseau de services en ligne à notre pays. »

Pour Yaya Abdoul Kane, ce programme qui vient d’être renouvelé pour 5 ans a permis à un grand nombre d’hommes et de femmes du continent de bénéficier des soins de santé et de l’enseignement de qualité. D’ailleurs, c’est dans ce sens qu’il s’est félicité du statut de référence du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Fann qui abrite le centre de télémédecine et qui est devenu un hôpital de référence, en fournissant des services de télémédecine aux pays de la sous-région.

Le projet Réseau panafricain de service en ligne de Gandoul a permis à notre pays d’installer un centre de télémédecine au Chu de Fann, un centre de téléenseignement à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis ainsi qu’une salle de visioconférence installée au niveau de la présidence de la République. D’ici les cinq prochaines années, l’objectif sera d’étendre les services du réseau au niveau des autres secteurs dans le but de maximiser davantage les offres. Selon le ministre des Postes et des Télécommunications, ce projet participe au renforcement de la coopération entre l’Afrique et l’Inde mais également à l’intégration entre les Etats africains.

Partenariat entre l’Inde et l’Afrique

De son côté, Hemant Kumar C. Mahay, directeur du projet, a estimé que ce programme de réseau électronique panafricain est une réponse active, à travers les différentes activités menées, au partenariat Inde et Afrique. « Le Projet e-réseau panafricain est l’un des plus beaux exemples du partenariat croissant entre l’Inde et l’Afrique. C’est le plus grand projet d’enseignement à distance et de télémédecine jamais entrepris en Afrique », a-t-il fait comprendre. A l’en croire, ce programme permettra d’aider les pays africains dans le renforcement des capacités par le biais de l’enseignement de qualité, de fournir la Télémédecine... Aussi, il couvre l’éducation médicale continue à la pratique des médecins et du personnel infirmier en vue d’actualiser et d’améliorer leurs connaissances et compétences. Dans le cadre de sa mise en œuvre, le Réseau panafricain de service en ligne de Gandoul a permis, en 2015, de réaliser dans le continent, 667 consultations en Télémédecine, 4.862 sessions de formation continues médicales. Au Sénégal, plus de 40 cas de maladies liées à la neurologie et environ 18 cas de problèmes cardio-vasculaires ont été traités au Centre hospitalier universitaire de Fann.

Ibrahima Ba

(Source : Le Soleil, 15 janvier 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)