twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mutisme des journalistes : Journée de boycott de la multinationale « Orange » au Sénégal !

mercredi 23 septembre 2015

Depuis quelques semaines, une initiative citoyenne fait la une dans les réseaux sociaux sénégalais. Mais un gros problème s’est posé depuis que l’écho « Orange arnaque » ne cesse d’être entonné de plus en plus par les consommateurs sénégalais. C’est le fait qu’aucun site en ligne parmi les plus connus (seneweb, leral, xalima, senego, dakaractu, senenews, etc.) n’ose en faire la une ou en parler même dans un petit coin de leur site au nom de l’intérêt général du peuple sénégalais. Alors qu’il est difficile de croire qu’aucun de ces sites, qui puisent en majorité leurs informations en ligne, ne soit au courant de cette action initiée par des consommateurs depuis 2012 à part quelques sites spécialistes du sujet ou pas assez fréquentés par les lecteurs de la presse en ligne. Ce qui est le plus à déplorer dans cela est le fait que cette presse en ligne demeure très friande au sujet des histoires de popotins des gens dits « people » et des faits divers qui sont généralement rapportés par des individus qui les créent souvent de toute pièce en rasant les murs de facebook ou en écoutant « à la porte ».

Vu le nombre estimé de sénégalais présents sur facebook et twitter et le niveau important de connaissance commune à ce sujet, l’on peut dire que presque tout le monde parle ou a entendu parler de cette journée de boycott sur les réseaux sociaux sénégalais. Sauf que la presse en ligne reste complètement muette à ce propos de même que les médias de télévision connus. Ce qui confirme primo le fait qu’ils prennent plus au sérieux les histoires de popotins, de politique politicienne et de faits divers que les vrais sujets citoyens qui rassemblent beaucoup de voix dont le ton de l’ensemble monte de jour en jour. Nous nous résolvons donc à constater et juste noter alors que le Sénégal dispose malheureusement d’une vraie presse poubelle, très complexée par la célébrité d’une poignée de gens dont ils privilégient leur voix au détriment de l’intérêt commun y compris les leurs. Un autre point à signaler in fine, c’est le fait que cette presse en ligne et même celle écrite des quotidiens traditionnels du pays auraient une peur certaine à leur tour d’être boycottées par Orange dans ses offres de publicités souvent très mensongères et à l’origine de ces abus. Ce qui est vraiment indigne comme attitude. On ne peut se dire professionnels d’un journalisme valeureux, respecter et être en conformité avec le code de déontologie de ce métier et adopter cette attitude d’indignité, d’opportunisme et ainsi se faire écraser la voix juste par calcul d’intérêt crypto-personnel au détriment de l’intérêt commun des sénégalais, de la démocratisation et l’universalisation de l’utilisation d’internet et des moyens de communications qui en découlent.

En tout état de cause, que les professionnels du journalisme en ligne et celle écrite sachent que de jeunes citoyens, consommateurs inconnus et désintéressés de toute forme de famosité se hissent depuis 2012 contre les pratiques du plus grand opérateur en téléphonie mobile et fourniture d’accès à internet au Sénégal pour dénoncer ses abus contre les populations. Cet opérateur comme vous devrez déjà le savoir se prénomme Orange Sénégal. Rien n’arrêtera ces jeunes gens dans ce credo au vu de qu’ils font volontiers de façon bénévole pour combattre ces abus dont l’état, l’ARTP et nos médias et presse sont dans une certaine mesure complices. Deux victoires majeures peuvent être citées dans le cadre des abus dénoncés par ce groupe. C’est le cas désormais de l’application de la portabilité des numéros même si le groupe en a émis certaines réserves de praticité et le fait que l’appel pour réclamation est devenu gratuit. L’action imminente à mener prochainement est un boycott prévu toute la journée du 1er au 2 octobre 2015 où les consommateurs s’interdiraient d’acheter du crédit ou d’émettre un appel à travers le réseau Orange. Pour plus de renseignements, vous êtes invités à visiter le groupe où se rassemblent les consommateurs qui se sentent abusés par les pratiques de cet opérateur en télécommunication dont le lien et l’email du groupe sont renseignés ci-dessous.

(Source : Si toi tu te sens arnaqué par Orange, 23 septembre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)