twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mise en place d’un cadre normatif de la presse en ligne : L’ Appel mise sur la labellisation

vendredi 12 août 2016

L’association des éditeurs et des professionnels de la presse en ligne (Appel) mise sur la labellisation des sites d’informations pour mettre en place un cadre normatif face aux dérives d’une partie des acteurs dudit secteur. C’est la question abordée hier, jeudi 11 août à Saly-Portudal, par le président de l’APPEL, Ibrahima Lissa Faye.

Le processus de labellisation de la presse en ligne est dans les projections pour réguler le secteur en proie à de nombreuses dérives. La question est abordée hier, jeudi 11 août à Saly-Portudal par Ibrahima Lissa Faye, président de l’APPEL.

En effet, la capacitation des acteurs de la presse en ligne sur le plan juridique et l’élaboration d’un cahier de charges et des mécanismes de la labellisation constituent le menu des discussions et réflexions des acteurs en conclave à Mbour.

« L’APPEL va travailler, pendant ces trois jours, avec tous les compartiments de notre société ici présents, avec à leur tête l’Etat, à mettre en place un cahier de charges, des mécanismes de labellisation reposant sur un ensemble de référentiels qualité », a laissé entendre Ibrahima Lissa Faye.

Selon lui, « ce cahier de charges va définir les conditions de création et fixer des critères qui seront obligatoires pour tout promoteur de la presse en ligne ».

A l’en croire, la labellisation vise la presse numérique déjà existante qui va concevoir un contenu de qualité et de bonne gestion des entreprises. L’initiative, pour lui, valorise les bonnes pratiques, le respect scrupuleux des textes régissant la profession.

Pour parvenir à ces fins, il a rappelé que « la Charte éthique et déontologie sera aussi un élément fondamental pour bénéficier d’un label de qualité et pouvoir le garder ».

Le patron de la presse en ligne a auparavant déploré les dérives notées dans une partie des sites d’informations en ligne exposant la vie privée de citoyens.

Des illustrations ont été données par rapport à la facilité déconcertante de créer un site en ligne mais aussi de ramasser des sous de manière facile. Des gens mus par l’appât du gain facile nuisent à travers les sites.

Il a rappelé les travaux de Novembre 2014 ayant une allure sous régionale et dont les recommandations restent en partie lettres mortes.

Sur le rôle d’avant-garde au niveau ouest africain, il a rappelé que « l’Appel est dans le sillage de conforter la position de leadership du Sénégal en Afrique de l’ouest.

Après avoir aidé nos confrères du Mali et du Burkina à s’organiser, elle est actuellement en train de travailler avec le Réseau des Professionnels de la presse en ligne de Côte d’ivoire pour un atelier ouest africain sur l’harmonisation des textes ».

Samba Niébé Ba

(Source : Sud Quotidien, 12 août 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)