twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Remous À Pcci : La révolte des ex-Sonateliennes

mardi 3 août 2004

D’ex-agents intérimaires au service clientèle d’Alizé ont engagé une fronde contre le Premier centre de contact international (Pcci). L’aventure que ces femmes dénoncent a commencé quand la Sonatel a signé un contrat de sous-traitance avec cette société, « pour rendre plus accessible le service clientèle 600 ». Déjà opérationelles à Alizé, elles soulignent qu’aucune base de travail précise ne leur a été signifiée dans leur nouveau cadre d’acceuil. Sauf qu’on leur avait promis le respect des mêmes conditions de travail qu’elles avaient à la Sonatel Alizé. Au bout du compte, elles ont déchanté. « On a externalisé le service clientèle 600 sans notre consentement. Il y a une baisse de notre salaire et on nous propose quarante-huit heures de travail par semaine au lieu de quarante. Nous n’avons pas de droit de regard sur les clauses du contrat de travail », dénoncent-elles. Quant à la charge de travail, elles soutiennent être une quarantaine de personnes pour répondre 625 000 clients. « La satisfaction clientèle est de 2 %. C’est ce qui explique les perturbations que les clients constatent sur le réseau ».

Sous-directrice des ressources humaines de Pcci, Mme Marie Danielle Sarr parle d’ex-agents « de la Sonatel, désormais liés par un nouveau contrat et qui devraient être régis par les textes en vigeur au Pcci. Par conséquent, ils doivent respecter les conditions internes de travail qui sont différentes de celles de la Sonatel. Ces conditions sont les mêmes pour tous les agents du Pcci », explique-t-elle. Cette société a hérité de ce service de la Sonatel qui était gérée au préalable par une autre. Une solution heureuse pourrait sanctionner cette crise. La direction générale du Pcci entend recontacter les ex-agents intérimaires de la Sonatel. D’après Mme Sarr, une décision est cours d’être prise.

Ndakhté M. GAYE

(Source : Wal Fadjri 3 aout 2004)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)