twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Règlementation de la câblodistribution : Le Soretec demande la signature d’une convention de concession

jeudi 5 mai 2011

Un travail bien réglementé, c’est ce que les câblodistributeurs veulent exercer. Ils exigent une convention de concession et l’ont fait savoir, hier, lors d’une conférence de presse tenue à la Maison de la culture Douta Seck.

Le secteur de la câblodistribution n’est régi par aucune loi au Sénégal. Une absence de règlement qui pose d’énormes problèmes à ceux qui s’activent dans le milieu. Certains sont souvent ‘arrêtés’ et leurs matériels saisis. Parfois ils sont ‘contraints’ de payer des redevances qui s’élèvent à ‘plusieurs millions de Fcfa’. Pour mener leurs activités légalement et ne plus faire face ‘aux exactions policières’, les câblodistributeurs exigent que leur métier soit pris en compte ‘par les lois et règlements du pays’. Ces travailleurs, informels et membres de la Société de redistribution de télévisons par câbles et services (Soretec), demandent la signature d’une convention de concession de la télédistribution avec le ministre de la Communication.

Le représentant du ministère de tutelle a tenu à rassurer les câblodistributeurs. Amadou Kanouté a annoncé qu’un comité scientifique a été mis en place pour élaborer un texte réglementaire. Le document, une fois finalisé, sera soumis au ministre de la Communication et à l’Assemblée nationale pour son adoption. Mais l’avocat du Soretec, Me El Hadji Diouf, semble ne pas être convaincu par cette assurance. Il propose à Moustapha Mamba Guirassy de sortir un communiqué ‘pour dire que les discussions sur la rédaction de la convention sont en cours’. Pour le conseiller des câblodistributeurs, la publication de cette note administrative pourrait mettre fin à ‘l’acharnement des gendarmes et policiers sur ces vendeurs d’images’.

Les câblodistributeurs déplorent, en outre, les déclarations sur certaines ondes qui les taxent ‘de télévisions de quartiers’. Ils disent avoir signé une convention de concession d’images avec le bouquet de télévision numérique Absat pour ‘une acquisition légale de chaînes’. Le ministre de la Communication, lors du vote du budget 2011 de son département, avait déclaré que son département était disposé à discuter avec tous les acteurs de l’audiovisuel pour la mise sur pied d’’un cadre normatif transparent qui conciliera les intérêts de tous’. C’est à la suite de cette déclaration qu’un projet de convention et de cahier des charges a été discuté entre câblodistributeurs, organes de régulation, services du ministère..., mais les textes tardent à entrer en vigueur.

Yacine Cissé

(Source : Wal Fadjri, 5 mai 2011)

Post-Scriptum

Me Hadji Diouf par de HCA aux câblodistributeurs : Maître, le Haut conseil de l’audiovisuel n’existe plus !

Assurant la défense des câblodistributeurs, hier, lors de leur mobilisation pour la signature d’une convention de concession avec l’Etat afin de l’égaliser leurs activités, Me Hadji Diouf n’a cessé de s’attaquer au Haut conseil de l’audiovisuel. ‘On ne peut pas arrêter la mer par les bras, que le Haut conseil de l’audiovisuel, les juges, la gendarmerie vous laissent en paix’, a soutenu l’avocat devant ces centaines de jeunes venus de toutes les régions du Sénégal. Mais Me Diouf semble oublier que le Haut conseil de l’audiovisuel n’existe plus depuis le 22 novembre 2006. L’audiovisuel est aujourd’hui contrôlé par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), dirigé par la magistrate Nancy Ngom Ndiaye.

F. K. Sène

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)