twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : La Cdp appelle la presse en ligne au respect de la vie privée des personnes

mercredi 7 mars 2018

Au cours du dernier trimestre de l’année 2017, la Commission de protection des données personnelles (Cdp) a reçu de nombreuses plaintes de citoyens pour « publication de photos compromettantes et cyber chantage sur Facebook », « articles de presse et commentaires diffamatoires » ou « divulgation frauduleuse de vidéos compromettantes sur le site seneporno.com ». Les photos compromettantes ont été supprimées par le mis en cause suite à une lettre de demande de suppression envoyée par la Cdp.

Pour les articles de presse et commentaires diffamatoires, la Commission a souligné, dans son dernier avis trimestriel de l’année 2017, que « le dossier est toujours en cours », mais des lettres de demande de suppression ont été déjà envoyées aux sites d’information en ligne concernés. Quant aux vidéos compromettantes, elle a informé qu’elles ont été supprimées sur le site de seneporno.com, mais jusqu’à présent, « l’identité de l’administrateur de ce site n’est toujours pas connue ». Selon la Cdp, les plaintes de citoyens portant sur la collecte et le traitement de données personnelles à des fins journalistiques sont de plus en plus fréquentes. C’est pourquoi elle en a appelé à la presse en ligne, « afin que le principe de respect de la vie privée des personnes concernées soit pris en compte le mieux possible ». « Il s’agit de trouver l’équilibre entre la liberté d’information, d’expression et la protection des données personnelles et de la vie privée », a expliqué la Cdp. « Les dispositions de la loi n°2008-12 ne font pas obstacle à l’application des dispositions des lois relatives à la presse écrite ou audiovisuelle et du Code pénal qui prévoient les conditions d’exercice du droit de réponse et qui préviennent, limitent, réparent et, le cas échéant, répriment les atteintes à la vie privée et à la réputation des personnes physiques », a rappelé la Commission, recommandant toutefois à la presse en ligne de « respecter la finalité, la durée et conservation des articles de presse qui ne sont plus pertinents (chroniques judiciaires, faits divers, divulgation de données personnelles d’un tiers sans son autorisation…) » et de « contrôler et modérer les commentaires compromettants des internautes sur les sites d’information ».

A. Ng. Ndiaye

(Source : Le Soleil, 7 mars 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)