twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour couvrir les besoins du plan Takkal en 2011, Abdoulaye Diop va taper sur les sociétés de téléphonie mobile

samedi 2 avril 2011

Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé, au cours du dernier conseil des ministres, des mesures qui ne feront pas sourire les sociétés de téléphonie mobile. En effet, pour couvrir les besoins du Plan Takkal de l’année 2011, estimés à 145 milliards, Abdoulaye Diop compte augmenter l’impôt sur les sociétés des entreprises du secteur de la téléphonie mobile qui, selon lui, affichent une bonne santé financière. Les ressources de l’autoroute à péage ainsi que celles de l’aéroport Blaise Diagne seront aussi mise à contribution pour mieux alimenter le Plan Takka de Karim Wade.

Le Ministre d’État, ministre de l’Economie et des finances, a fait part ce jeudi au Conseil des ministres, du besoin de financement du plan Takkal sur la période 2011-2014 évalué à 628 milliards de francs, dont 365 milliards pour l’année 2011. Ainsi, a-t-il annoncé que 220 milliards ont déjà été acquis et 145 milliards sont actuellement recherchés pour couvrir les besoins de l’année 2011. Pour trouver cette manne financière, Abdoulaye Diop a annoncé un certain nombre de mesures qui ne feront certainement pas sourire les sociétés de téléphonie mobile. En effet parmi ces mesures adoptées par le Conseil des ministres, il y a « une réduction des dépenses fiscales ; une augmentation de l’impôt sur les sociétés des entreprises du secteur de la téléphonie mobile, qui affiche une forte progression de ses bénéfices ; et une réallocation partielle des ressources consacrées à la construction de la deuxième phase de l’autoroute à péage AIDB-Mbour et Mbour-Thiès. »

La mobilisation de ce financement, a indiqué le Ministre d’État, permettra, d’une part, « d’accélérer les investissements nécessaires en ce qui concerne la production, le transport et la distribution et d’autre part, de sécuriser l’approvisionnement en combustibles nécessaires à la fourniture d’énergie ».

A noter que le Chef de l’État a adressé ses vives félicitations au Ministre d’État, ministre de l’Économie et des finances « pour sa brillante conduite des finances publiques qui vaut au Sénégal la confiance des partenaires au développement, le renforcement de notre capacité d’emprunt sur le marché international ». Me Wade a aussi salué la pertinence des propositions que Abdoulaye Diop a émises pour le bouclage du financement du plan Takkal dont 220 milliards ont déjà été mobilisés sur 365 milliards exprimés pour l’année 2011.

« Après avoir validé les propositions du Comité National de l’Énergie soumises à son arbitrage pour sécuriser le financement complémentaire de 145 milliards, le Chef de l’État a également félicité le Ministre d’État chargé de l’Énergie pour avoir réussi à donner plus de lisibilité à la politique de l’énergie, pour la pertinence du plan du relance et développement du secteur, ainsi que pour les améliorations notables intervenues dans la fourniture de courant électrique depuis quelque temps », peut-on lire également dans le communiqué du Conseil des ministres.

Quant au Ministre d’État, chargé de l’Énergie, Karim Wade, il a évoqué la réunion du Comité National de l’Énergie (CNE), axée sur le début de la mise en œuvre du Plan Takkal. Cette réunion, présidée par le Chef de l’État, a permis au Ministre d’État de rappeler les différents volets du Plan Takkal, dont la gestion de la demande, la sécurisation du financement des combustibles, l’investissement et la restauration de la crédibilité de la Senelec ainsi que sa restructuration financière en profondeur.

Tout en relevant que la crisé énergétique au Sénégal est une résultante de la croissance économique de notre pays et des progrès réalisés ces dernières années, le Ministre d’État, Karim Wade a annoncé la conclusion par l’Apix, de contrats de location de groupes, la finalisation des dossiers d’appels d’offres pour des unités containerisées et des barges, élaborée en étroite collaboration avec Senelec.

Par ailleurs, « au regard des risques liés à la catastrophe nucléaire au Japon, Chef de l’État a indiqué que le Sénégal renonce à l’option de construction d’une centrale atomique flottante, déjà commandée auprès dela Russie ».

Georges Nesta Diop

(Source : Wal Fadjri, 2 avril 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)