twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Piratage de banques dans plusieurs pays de la CEDEAO : 500 millions détournés par 7 cybercriminels

samedi 2 mars 2019

La Division spéciale de cybersécurité (Dsc) a mis la main sur une bande de 7 personnes qui pirataient des banques. Elles ont réussi à détourner la bagatelle de 500 millions de francs Cfa.

La redoutable Division spéciale de cybersécurité (Dsc) ne fait pas de quartier. Depuis qu’elle a été mise sur pied par les autorités étatiques du Sénégal, il y a plus d’un an, pour faire face au banditisme qui sévit dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic), elle multiplie le démantèlement de réseaux de cybercriminels. Sa dernière grosse moisson a eu lieu la semaine dernière. Selon nos informations, les limiers ont mis la main sur une bande de 7 personnes. Selon nos informations, ces individus s’activaient dans le piratage de banques situées dans plusieurs pays de l’espace de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Le préjudice subit, selon nos sources, est estimé à 500 millions de F Cfa.

Selon nos interlocuteurs, il n’y a pas longtemps, des mouvements de chèques suspects ont été signalés dans plusieurs établissements bancaires de ces pays. Pour y voir clair et arrêter le phénomène, les responsables de ces institutions ont décidé de saisir la police nationale sénégalaise, notamment la Dsc. De fil en aiguille, après plusieurs recoupements et exploitations de pistes, les limiers sont parvenus à localiser la bande. Ils les ont interpellés, il y a de cela quelques jours.

Selon toujours nos informations, les mis en cause ont reconnu partiellement les faits, lors de leurs différentes auditions. Nos sources n’ont pas voulu entrer dans les détails, vu que l’enquête poursuit son court. Il ressort aussi de leurs confessions que, parmi les présumés, il y a des étrangers de la sous-région et des Sénégalais. A cela s’ajoute qu’ils s’activent dans les milieux socio-économiques et professionnels de leurs différents pays.

Au terme de leur période de garde à vue qui a duré plusieurs jours, vu la complexité du dossier, les 7 présumés cybercriminels, tous de sexe masculin, âgés entre 20 et 50 ans, ont été remis entre les mains du procureur de la République pour les faits de piratage de banques.

Cheikh Thiam

(Source : Enquête, 2 mars 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)