twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Guinéen Moustapha Mamy Diaby président du nouveau Conseil des ministres des TIC de Smart Africa

lundi 20 mai 2019

Pour la première fois, en prélude au Sommet Transform Africa 2019, la toute première réunion du Conseil des ministres en charge des TIC des pays membres de la Smart Africa Aliance s’est tenue le 13 mai 2019 à Kigali au Rwanda. Et au cours de cette rencontre, Moustapha Mamy Diaby, le ministre guinéen des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, a été désigné Président du Conseil des ministres en charge des TIC de l’Alliance Smart Africa.

D’après Moustapha Mamy Diaby, la création de ce Conseil des ministres va permettre aux décideurs qu’ils sont de voir comment harmoniser les positions africaines, de voir les avancées dans le cadre légal et réglementaires et de voir à quels niveaux ils peuvent consacrer leurs efforts pour rendre leurs pays beaucoup plus attractifs et donner une meilleure visibilité au secteur privé.

« L’objectif principal de Smart Africa c’est d’accélérer le processus de transformation numérique de nos pays. Cette accélération ne peut se faire que par les investissements massifs, mais pas seulement. Il faut faire en sorte que les différents cadres légaux et réglementaires soient attractifs et harmonisés pour que l’on puisse mettre en place les projets transnationaux », explique Moustapha Mamy Diaby.

"Tout un mécanisme de suivi et d’évaluation sera mis en place. Mes collègues ministres m’ont fait l’honneur de me désigner président du Conseil des ministres de la Smart Africa Alliance et j’ai pris l’engagement ferme de suivre au jour le jour la mise en œuvre de toutes les recommandations et de faire en sorte que cette plateforme se démarque des autres plateformes de ministres qui ont été mises en place par le passé". Moustapha Mamy Diaby

Le ministre guinéen des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, s’engage à travailler avec davantage d’ardeur dans cette nouvelle casquette. C’est ce qu’il a en effet confié à Digital Business Africa. « L’Alliance Smart Africa est une Alliance qui ambitionne des actions concrètes. La réunion du conseil des ministres se tient pour voir comment accélérer ces actions concrètes. Tout un mécanisme de suivi et d’évaluation sera mis en place. Mes collègues ministres m’ont fait l’honneur de me désigner président du Conseil des ministres de la Smart Africa Alliance et j’ai pris l’engagement ferme de suivre au jour le jour la mise en œuvre de toutes les recommandations et de faire en sorte que cette plateforme se démarque des autres plateformes de ministres qui ont été mises en place par le passé », promet-il.

Au TAS 2019, du 14 au 17 mai 2019, Moustapha Mamy Diaby était accompagné du directeur général de la Guinéenne des larges bandes (GUILAB), du Conseiller TIC au MPTEN et du directeur général Adjoint de la Société de Gestion et d’Exploitation du Backbone national (SOGEB).

A l’Alliance Smart Africa, la Guinée était déjà coordonnatrice du projet d’interconnexion des pays africains. La 1ère phase de ce projet va être réalisée en Afrique de l’Ouest et permettra d’interconnecter la Guinée avec certains de ses pays limitrophes avant de passer en Afrique de l’Est.

Une consécration qui vient doubler la fierté de Moustapha Mamy Diaby. En effet, dans son discours d’ouverture de la cinquième édition du Transform Africa Summit 2019 (TAS 2019) à Kigali au Rwanda le 15 mai 2019, Paul Kagamé, le président du Rwanda et ailleurs PCA de la Smart Africa Alliance, organisatrice du TAS 2019, a annoncé que la prochaine édition du TAS 2020 sera organisée par la Guinée. Confirmation faite par une lettre du président guinéen, a annoncé Paul Kagamé, sous les applaudissements des 4000 participants du sommet. « Nous remercions le président, Son Excellence, Alpha Condé, pour son engagement fort pour Smart Africa », a salué Paul Kagamé.

Beaugas Orain Djoyum

(Source : Digital Business Africa, 20 mai 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)