twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Guinée Equatoriale veut rejoindre le consortium du câble sous-marin Cameroun-Brésil formé de China Unicom et Camtel

vendredi 29 septembre 2017

Le gouvernement de la République de Guinée Equatoriale a signé un mémorandum d’entente avec le consortium en charge du câble sous-marin de fibre optique Cameroun-Brésil, formé de la société chinoise China Unicom et de l’opérateur historique Cameroon Telecommunications (Camtel), pour en devenir membre. La Guinée Equatoriale veut tirer parti de l’infrastructure Internet à très haut débit en cours de déploiement pour améliorer sa capacité data et fournir à ses populations un service Internet de haute qualité.

La signature du mémorandum d’entente est intervenue en marge de la réunion stratégique du comité managérial du consortium Cameroun-Brésil tenue le 29 septembre 2017 à Yaoundé. La rencontre qui a porté sur l’évaluation du niveau d’avancement du câble a regroupé le vice-président de China Unicom, Jiang Zhengxin, le directeur général de la société télécoms, le directeur général de la branche brésilienne, le vice président de Huawei global et le directeur général de Camtel.

Le consortium de Cameroon-Bresil Submarine cable (CBSC) est né le 14 octobre 2015 de la signature d’une convention de partenariat entre Camtel et l’opérateur chinois China Unicom. Le CBSC, long de près de 6 000 km, sera le premier système sous-marin de fibre optique à rallier le Cameroun à l’Amérique latine. Il a comme point de départ Fortaleza au Brésil et la ville de Kribi au Cameroun comme point d’atterrissement. Il coûte près de 280 milliards de FCfa, financé à 85% par Eximbank of China. Les 15% restants sont apportés par China Unicom, Huawei et Camtel.

(Source : Agence Ecofni, 29 septembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)