twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zambie : le data center national, composante essentielle du projet gouvernemental Smart Zambia, réalisé à 98%

lundi 6 février 2017

En mars 2017, le gouvernement de la Zambie procèdera à l’ouverture du data center national (ZNDC), d’une valeur de 75 millions de dollars. C’est Brian Mushimba (photo), le ministre des Transports et des Communications, qui l’a annoncé au cours d’une visite de l’infrastructure informatique, le 1er février 2017. L’équipement basé à Lusaka, la capitale du pays, est déjà réalisé à 98%. Il a été construit par la filiale zambienne de l’équipementier télécoms chinois Huawei Technologies, grâce à un financement du gouvernement chinois. Garry Mukelebai, le directeur général du ZNDC a expliqué qu’il est construit selon le standard Tier III.

Le data center national de Zambie est une composante essentielle du projet gouvernemental « Smart Zambia » dont l’objectif est la transformation du pays par les technologies de l’information et de la communication. Il sera d’un grand soutien pour le succès du e-gouvernement. Pour Margaret Mudenda, la directrice générale de l’Autorité des technologies de l’information et des communications de Zambie (ZICTA), « le data center national est un moyen de préparer le futur, c’est l’une des dernières solutions de stockage de données. Il sera en mesure de stocker des informations pour le gouvernement et les institutions privées sans soucis de pertes ».

Le ZNDC représente la phase 1 du projet « Smart Zambia » évalué à 440 millions de dollars. Les 365 millions de dollars restants seront investis, entre autres, dans une usine d’assemblage informatique sur le même site de Lusaka, la création de centres de formation en TIC, le déploiement du large bande à travers le pays.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 6 février 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)