twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Yaya Jammeh interdit les appels téléphoniques gratuits la nuit

jeudi 14 avril 2016

Décidément ça vire de plus en plus à la paranoïa chez Yaya Jammeh qui voit le complot et le mal partout. Et cette fois-ci, ce sont les sociétés de téléphonie et leurs clients qui sont victimes de l’obsession sécuritaire de l’homme fort de Banjul.

Le journal en ligne Freedomnewspaper.com rapporte que Yaya Jammeh a intimé l’ordre aux sociétés de téléphonie, « d’arrêter leurs services d’appel gratuits en milieu de nuit, avec effet immédiat ». Et c’est l’organe de régulation des services publics (PURA) qui a été chargé de « mettre en œuvre la directive » interdisant aux opérateurs d’offrir des appels gratuits la nuit. Déjà, les abonnés de l’opérateur Qu’elles ont reçu des messages leur informant que le service d’appel gratuit la nuit, a été suspendu. Une mesure qui aurait causé beaucoup de frustration, car ces appels gratuits sont une aubaine pour les populations et surtout les jeunes.

Selon Freedomnewspaper.com, cette mesure fait partie d’une stratégie du régime Jammeh en direction de la prochaine présidentielle. Le régime gambien, selon le journal, veut « faire tout son possible pour supprimer ou réduire au minimum la circulation de l’information ».

En effet, le président gambien qui ne cache pas son souhait de régner à vie sur la Gambie a de plus en plus de craintes, par rapport à des soulèvements de populations. Des populations au sein desquelles, la frustration grandit de jour en jour, et qui pourraient profiter de la période électorale pour étaler leur frustration et leur colère dans les rues.

Cette mesure d’interdiction des appels gratuits la nuit, vient après d’autres, comme le durcissement de la fiscalité concernant les voitures et les automobilistes. Une directive donnée aux services fiscaux du pays, tout comme aux services de sécurités qui ont l’ordre, de faire des contrôles systématiques dans toutes les villes du pays, pour arrêter toutes les voitures et automobilistes qui ne sont pas en règles, que ça soit au niveau des permis de conduire, des assurances, des vignettes….

Après 21 ans de pouvoir, Yaya Jammeh a annoncé en février dernier, sa candidatures pour un cinquième mandat. La présidentielle gambienne est prévue le 1er décembre 2016.

(Source : Jotay, 14 avril 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik