twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Yaya Aboul Kane souligne les bons points de la coopération indienne en matière de TIC

jeudi 14 janvier 2016

Le ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Aboul Kane, a dressé, jeudi, à Sébikhotane (Rufisque), un bilan positif de l’état de la coopération indo-africaine dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, relevant notamment les "effets positifs" du réseau de télécommunications offert par l’Inde à l’Afrique, en 2006.

"Je voudrais remercier solennellement le gouvernement indien pour avoir offert cet important projet au continent africain", a-t-il déclaré à l’occasion d’une visite des installations de ce réseau fonctionnant par satellite et fibre optique. Il est dédié à des services de télémédecine et de téléenseignement ainsi qu’aux communications diplomatiques entre chefs d’Etat.

"Nous avons constaté que l’infrastructure des télécommunications que nous a offerte l’Inde a permis à un grand nombre d’hommes et de femmes du continent de bénéficier de soins de santé et d’enseignements de qualité", a dit Yaya Abdoul Kane.

"Je suis particulièrement satisfait du statut de référence du Centre hospitalier national universitaire de Fann (CHNU), qui abrite le centre de télémédecine et qui est devenu de surcroît un hôpital de référence en fournissant des services de télémédecine aux pays de la sous-région", a relevé M. Kane.

Il a toutefois estimé que le bilan était moins bon à propos de l’enseignement à distance, liant les causes aux barrières linguistiques et au décalage horaire.

"En ce qui concerne le téléenseignement, je dois dire que les résultats obtenus au Sénégal sont mitigés, même si globalement le continent africain compte plus de 17 567 étudiants inscrits issus de 38 étudiants’’, a ajouté le ministre des Télécommunications et des Postes.

"Ainsi, nous avons noté quelques difficultés dans ce domaine liées notamment aux barrières linguistiques et au décalage horaire", a signalé Yaya Abdoul Kane.

Aussi a-t-il invité l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications (ESMT) à réfléchir à la pérennisation du projet, en perspective de la fin de mission des techniciens de la partie indienne.

"Je veux que l’ARTP et l’ESMT accompagnent la pérennisation de cet outil", a-t-il indiqué, saluant les résultats obtenus depuis la mise en place de ce réseau.

Le gouvernement "est convaincu que toutes les parties engagées dans le projet conjugueront leurs efforts pour améliorer davantage les conditions de vie de nos populations, grâce à une meilleure santè et une éducation de qualité", a-t-il dit.

(Source : APS, 14 janvier 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)