twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Xuman-Keyti : " Grâce aux réseaux sociaux, le JT Rappé a connu un buzz International "

samedi 1er juin 2013

Ils ne sont plus à présenter . Sur la toile comme sur la vie réelle, ils font le buzz. Xuman et Keyti, les deux artistes et animateurs du célèbre JT Rappé viennent de prouver au monde musicale que tout est possible. Il suffit simplement d’être un vrai artiste, avoir de l’imagination. Ce savoir-faire grandit facilement à force d’augmenter la réflexion . Au début ce n’était qu’une tentation.Aujourd’hui, c’est devenu une chose sérieuse. Chaque jour des milliers de sénégalais regardent ce petit extrait de vidéo de quelques minutes qui résume toute l’actualité de la semaine à travers une belle mélodie ponctuée de voix rythmées par une envie de donner une information autrement.

Si aujourd’hui, le Jtr a connu un succès avec plus de 80.000 vues sur la plateforme Youtube , c’est forcement à cause des réseaux sociaux. En tout cas, c’est ce que confirment les deux rappeurs qui ont bien voulu répondre rapidement aux questions de socialnetlink.org, la première plateforme des nouveaux médias, réseaux sociaux et actu web au Sénégal.

Socialnetlink : Aujourd’hui le journal rappé marche bien, comment comptez vous utiliser les réseaux sociaux pour la communication ?

Xuman : Nous comptons tenir au courant les internautes de toutes nos activités liées au Jtr. Nous publions à chaque fois le making off , les interviews, les liens de la presse qui parlent du Jtr. Vous savez que les sénégalais aiment bien le net surtout les réseaux sociaux, donc il faut aller vers eux pour plus de réactivités.

Keyti : Dans un premier temps une utilisation classique consistant à partager et faire partager notre produit, engranger le maximum d’adhésion autour de nos différents profils facebook, path, twitter, youtube ou pheed. Mais aussi permettre à ceux qui nous suivent de pouvoir nous poser leurs questions directement, faire des suggestions et critiques, bref, créer de la proximité et arriver à ce que les gens s’approprient le produit JTR. Au fil du temps maintenant une stratégie de communication se dégagera selon la nature des adhérents à ces différents profils.

Quel rôle doivent jouer ses réseaux sociaux dans votre stratégie dans la mesure où vous êtes aussi sur Youtube ?

Xuman : Avant même le début de cette aventure, on s’était dit qu’il fallait utiliser à fond les réseaux sociaux. D’ailleurs les internautes sont les premiers servis avant la télé avec les making off. Ce qui signifie que la toile est un moyen de diffusion très efficace. C’est grâce à eux que le JTr a connu un buzz international. Les RS, nous permettent également d’avoir plus de vues et d’abonnés sur notre chaine youtube. Ce succès de plus en plus grandissant nous motive encore plus.

Keyti : Un rôle primordial dans la mesure où les réseaux sociaux permettent dans un sens d’avoir un avis franc par rapport à notre travail. Ils sont quasiment notre seul lien sur ce produit avec le public. Les négliger de nos jours est une grave erreur.

Y-a-T-il une interaction avec les internautes ?

Xuman : Oui absolument, On est a l’écoute des critiques et observations à travers la page facebook , sur twitter et youtube. On essaie de réagir du mieux qu’on peut.

Keyti : Pas autant que nous l’aurions souhaité mais il y en a. A chaque fois que nous le pouvons, nous prenons le temps de répondre à certaines questions ou simplement dire merci à ceux qui nous soutiennent. Ce qui est normal.

N’avez-vous pas peur des dangers et attaques sur ses réseaux sociaux ?

Xuman : Les réseaux sociaux sont des lieux où la liberté d’expression est la plus appliquée. Donc, on respecte, les avis et expressions de chacun. Comme on demande aussi à chacun de respecter la notre. Quand on a des critiques objectives, on s’en prend pour avancer, mais les remarques bêtes et méchantes nous font rire. On réagit en faisant encore plus plaisir à nos supporters. Jusque là, on a plus de critiques positives et on fera tout pour que cela aille de l’avant.

Keyti : On ne peut pas seulement profiter des bons côtés des réseaux sociaux, faire sa promo, vendre son produit et puis refermer sa page. On est accessible et cela sous-entend accessible aux attaques, aux détracteurs, aux insultes, etc… Mais il ya aussi une manière de gérer tout cela. On sait quels sont nos objectifs sur ces réseaux et on se concentre sur eux. Le tout avec courtoisie.

(Source : Social Net Link, 1er juin 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)