twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Waziup, la première plateforme opensource pour les objets connectés et le Big Data en Afrique

mercredi 10 février 2016

Les membres du consortium WAZIUP ont lancé, le jeudi 04 Février 2016 au Novotel, le programme WAZIUP financé par l’Union Européenne et coordonné par Create-Net (Italie). Incluant douze partenaires venant de 4 pays d’Afrique (Togo, Ghana, Sénégal, Burkina Faso) et d’autant de pays Européens (Italie, Portugal, Allemagne, France), le programme WAZIUP s’inscrit dans une logique de rupture, en proposant aux populations rurales Africaines des services et applications technologiques à forte valeur ajoutée axés sur le Big Data et l’Internet Des Objets, taillés pour répondre à leurs besoins.

WAZIUP est un programme ambitieux qui mobilise sur les continents Africain et Européen des espaces d’innovation, des universités, des PME, des communautés de développeurs, des business developers, et des compagnies aux expertises technologiques diverses . Ces acteurs, aux domaines de compétences variés, contribueront à l’élaboration de la plateforme open source "Waziup" qui permettra aux développeurs de penser et créer de nouvelles applications destinées au monde rural grâce au traitement des données (data) transmises par des capteurs placés sur les objets connectés qui seront déployés dans des sites urbains et ruraux. Le but de ce programme est de permettre de confirmer le potentiel économique du Big Data et de l’Internet des Objets en Afrique.

La validation du contenu de la plateforme se fera grâce à des études de cas et à la tenue d’une série d’événements (regroupant les développeurs et autres parties prenantes) organisés par les hubs d’innovation africains enrôlés dans le programme parmi lesquels CTIC Dakar .

Objectifs du programme

  • Développer de nouvelles solutions technologiques pour booster l’économie rurale africaine actuellement menacée par la forte urbanisation et les changements climatiques
  • Permettre, via les technologies proposées sur la plateforme "Waziup", d’amener le secteur agricole et l’élevage à un niveau de développement supérieur
  • Permettre la création de richesses pour les communautés rurales
  • Développer des process innovants pour l’agro-industrie
  • Améliorer les conditions de travail des populations cibles en proposant des solutions pertinentes à des coûts accessibles
  • Proposer des technologies sur-mesure répondant aux besoins des utilisateurs finaux.
  • Mettre à la disposition des développeurs une plateforme finale prenant en compte leurs observations ainsi que des outils peu coûteux, faciles d’utilisation et utiles

La durabilité de la plateforme est au coeur de la méthodologie adoptée. Créer une communauté forte et engagée autour de Waziup" sera un impératif pour permettre de garantir la pérennité du projet au-delà de la période de trois ans dédiée à son impulsion.

(Source : WAZIUP Newsletter n°1, 10 février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)