twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Voici pourquoi le Bénin crée le ministère du Numérique et de la Digitalisation

mardi 10 septembre 2019

Le président de la République Patrice Talon qui, on se rappelle, a fait de l’économie numérique un secteur prioritaire dans son Programme d’action gouvernemental, a décidé de consacrer au secteur du numérique et de la digitalisation, un département ministériel. Cela est certainement dû non seulement aux grandes réalisations enregistrées jusqu’ici, mais aussi, aux prochains défis à relever.

On ne change pas l’équipe qui gagna ! a-t-on coutume de dire. Eh bien, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, celle par qui l’essentiel de réformes et réalisations dans le secteur du numérique ont pris corps, n’a pas dérogé à cette tradition. C’est bien elle qui a été choisie par le Chef de l’Etat pour continuer cette exaltante aventure. Ainsi, Patrice Talon a renouvelé sa confiance à l’ex ministre de l’Economie numérique et de la Communication.

En effet, de l’assainissement du secteur à la réforme du mode de gouvernance à travers la création des organes clés comme le Conseil du Numérique (Cn) et l’Unité d’exécution du Conseil du Numérique (Uecn) qui coordonne la mise en œuvre multisectorielle des grandes initiatives et supervise les projets stratégiques, en passant par l’élaboration et l’adoption d’un Code du numérique qui apporte la sécurité juridique nécessaire aux entreprises, aux investisseurs et aux utilisateurs, beaucoup de mutations ont été opérées dans le secteur du numérique et des Tic.

C’est que, au nom de la bonne gouvernance et dans le but de clarifier le rôle et les responsabilités des acteurs, conformément aux exigences du Code du numérique, des agences gouvernementales ont été créées.

Il s’agit de l’Agence pour le développement du Numérique (Adn) spécialisée dans le déploiement des infrastructures télécoms haut et très haut débit ainsi que le développement des usages numériques ; de l’Agence des Services et Systèmes d’Information (Assi) en charge principalement de la mise en œuvre du schéma directeur numérique de l’administration ; de l’Agence nationale pour l’Identification des personnes (Anip), chargée de la gestion de l’identité numérique et biométrique des personnes physiques et de l’Agence nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (Anssi), chargée de la sécurité informatique et de la confiance numérique.

Ces réformes menées dans le secteur de l’Économie numérique et des Technologies de l’information et de la communication depuis 2016 motivent ce choix. Cette création d’un ministère du Numérique et de la Digitalisation qui va permettre la poursuite des réformes et des grandes réalisations entamées dans ce secteur, vient répondre à l’une des aspirations du président Patrice Talon, qui est de faire du Bénin la plateforme des services numériques de l’Afrique de l’ouest d’ici 2021.

Laurent Adjovi

(Source : Digital Business Africa, 10 septembre 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)