twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

VoIP au Maroc : Le blocage est toujours maintenu par les opérateurs

vendredi 5 février 2016

Les appels VoIP sont toujours bloqués au Maroc, contrairement à la rumeur qui a circulé. Un changement de protocole de l’application Whatsapp a provoqué une fausse joie chez les internautes.

« Whatsapp fonctionne à nouveau ! », « Nous avons fini par triompher », « Enfin le retour des appels VoIP », peut-on lire sur la toile. Les internautes ont rapidement cru à un retour des appels VoIP via la 3G et 4G. Malheureusement, pour ceux qui préfèrent la froide réalité, autant être clair : le blocage des appels VoIP est toujours maintenu par les opérateurs télécoms. Plusieurs sources autorisées l'ont confirmé à Médias 24. Le blocage n'a jamais été levé.

Les appels VoIP ont fonctionné pour certains utilisateurs ces deux derniers jours. Ce n’est plus le cas, sauf d'une manière exceptionelle :

Le principe de fonctionnement des appels VoIP repose sur des protocoles audio pour faire de la compression sur IP comme le G723a, qui est le plus connu. Seulement, il en existe plusieurs. Whatsapp a changé le protocole, probablement pour contourner le blocage des opérateurs, ce qui explique pourquoi le service a refonctionné pendant un certain temps », nous explique un ingénieur télécom, sous couvert de l’anonymat.

Les opérateurs télécoms n’ont pas attendu longtemps pour bloquer ce nouveau protocole. Le flottement n'a duré que quelques heures, nous explique une source sûre. « C’est simple pour les opérateurs. Chaque fois que les applis changeront de protocole, ils iront le bloquer. Ils laissent passer tous les protocoles sauf celui qui assure la compression sur IP. Ils ont rapidement su que l’appli’ a changé de protocole et l’ont bloquée ». C'est aussi simple que cela.

La réaction des opérateurs vient en rajouter une couche, à l’instar de celle de Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom, interrogé par notre rédaction et qui nous livre une réponse amusée : « Essayez de m’appeler et vous aurez la réponse ». Nous avons effectivement fait le test, avec plusieurs smartphones et plusieurs opérateurs télécoms, le résultat est le même : les appels sont bloqués sur 3G et 4G.

Du côté de l’ANRT, on nous assure que la mesure est toujours maintenue. « Il n y a eu aucun changement. Ce que nous avons publié dans notre dernier communiqué est toujours d’actualité ». 

Dont acte.

(Source : Médias24, 5 février 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)