twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Visas biométriques : lettre ouverte au ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur

lundi 10 juin 2013

Monsieur le Ministre,

Vous avez informé le 22 mai dernier les ambassades représentées au Sénégal que le gouvernement avait décidé d’instaurer, à partir du 1er juillet 2013, la délivrance d’un visa biométrique. Je vous demande de renoncer, au moins provisoirement, à cette mesure.

Nous donnons aujourd’hui une bien piètre image de notre pays à travers une décision prise à la hâte, sans préparation, sans réflexion sur ses conséquences. Elle flatte sans doute l’ego de certains qui parlent de fierté nationale et de souveraineté. C’est une réaction de courte vue. Je place personnellement la fierté à un autre niveau et souhaite donner une autre image de mon pays.

Monsieur le Ministre, vous vous rendez bien compte que cette mesure est inapplicable dans un délai aussi court. La décision de surseoir ne sera pas agréable, mais elle est indispensable. Plus vous la prendrez tôt, plus vous sortirez la tête haute de cette impasse programmée.

La diaspora sénégalaise compte plusieurs centaines de milliers de personnes, dont la plupart ont fondé des familles dans d’autres pays, avec toutes les nationalités possibles. L’aéroport de Dakar accueille chaque année 440 000 touristes et des dizaines de milliers d’hommes d’affaires. Le consulat de France au Sénégal recense 20 000 Français inscrits. Des Belges, des Espagnols, des Américains, et j’en passe, vivent aussi chez nous. Faites le compte et regardez l’état de nos consulats à l’étranger et celui du département de la police des étrangers à Dakar : pauvres en ressources humaines, sous équipés, ils ne pourront jamais faire face à cette charge, même avec toute leur bonne volonté.

Monsieur le Ministre, il y a tant à faire avant de mettre en place un visa biométrique, comme rendre l’aéroport plus accueillant, mettre un place une station de taxis digne de ce nom, professionnaliser les services, rendre leur dignité aux forces de l’ordre dans les rues et aux douaniers aux postes frontières, gérer les déchets… en bref, faire en sorte que les citoyens soit fiers de leur pays et que les étrangers y soient heureux.

Monsieur le Ministre, pourquoi laisser dire que le système, géré par une société étrangère que nul ne connaissait, est opérationnel. C’est faux et vous le savez. Comment pouvons-nous laisser en ligne une plate-forme électronique bâclée, bourrée de fautes de français (notre bon Léopold doit se retourner dans sa tombe) et d’incohérences, qui semble dater des premières heures du web. J’ai honte et suis furieux de voir ainsi ternir notre image et perdurer ainsi les clichés sur une Afrique misérable, faite d’amateurisme et d’à-peu-près, mais si sympathique au fond !

Nous disposons cependant d’atouts et de compétences, de femmes et d’hommes capables, de sociétés privées efficaces, de services publics qui fonctionnent. Nous avons même une agence de l’informatique, placée sous la tutelle de la Présidence de la République, dont le métier est de fournir des services aux administrations et aux citoyens. Que n’ont-ils été sollicités pour réfléchir à cette mesure et pour étudier les conditions de sa mise en place ?

Monsieur le Ministre, le Sénégal accueille en novembre 2014 le Sommet des chefs d’État des pays ayant en commun l’usage du français. J’ose espérer qu’à cette date nous saurons accueillir dignement les représentants de 77 États, gouvernements et observateurs membres et que cette histoire ne sera plus qu’un lointain souvenir.

Alex, Fama, Chérif, Romuald, Babacar, Philippe, Sali, Khady, Omar.

(Source : Au Sénégal.com, 10 juin 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)