twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vincent Rouaix, PDG de GFI Informatique : « Le Sénégal a un écosystème dédié aux télécoms »

vendredi 5 juillet 2019

La croissance continue du secteur du numérique explique l’attrait du Sénégal pour les grandes firmes informatiques. Le groupe Gfi informatique compte surfer sur cette vague pour son ancrage au Sénégal.

« Le marché sénégalais est dédié historiquement à l’infrastructure et aux télécoms. Il y a des gens très dynamiques et compétents, du point de vue technologique, et qui n’ont rien à envier aux autres. » Cette analyse est de Vincent Rouaix, Pdg du groupe Gfi informatique, qui a effectué une « visite de courtoisie » au Sénégal (les 1er et 2 juillet) pour rencontrer les acteurs des secteurs public et privé afin d’expliquer sa présence sur le marché sénégalais. Il cible le système éducatif sénégalais comme un des secteurs potentiels à explorer.

« Le Sénégal a un terreau à exploiter. Nous avons rencontré des gens pour créer un écosystème éducatif émergent. Nous n’inventons rien car nous avons trouvé au Sénégal une dynamique locale d’entrepreneurs émergents avec l’écosystème éducatif. Notre groupe doit être capable de coopérer et de se développer », déclare M. Rouaix.

Présent en Côte d’Ivoire, en Angola, au Maroc et en Tunisie, ce groupe informatique a fait de l’Afrique une priorité dans sa politique d’internationalisation afin d’avoir 50 % de son chiffre d’affaires (2 milliards d’euros) en dehors de la France dès 2020. A son avis, pour atteindre un tel objectif, la diaspora sénégalaise doit jouer un rôle important. « Proposer des plans et des mobilités internationales, une façon pour nous de concevoir le retour au pays, est important pour dynamiser et pérenniser le développement des pays africains comme le Sénégal », argumente-t-il. A travers cette vision, il y a la sécurisation de l’activité et des collaborateurs. Pour lui, son groupe va s’inscrire dans cette dynamique qui est « un sujet de croissance et de transfert de compétences puisque les gens qui reviennent (au pays) sont formés ». Ce qui est conforme à la mission de former localement et d’intégrer les Sénégalais de l’extérieur.

Moussa Diop

(Source : Le Soleil, 5 juillet 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)