twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers une décentralisation du système Gaïndé dans les autres régions

jeudi 26 janvier 2012

Le directeur de l’administration de la douane sénégalaise Mouhamadou Makhtar Cissé a annoncé, jeudi à Dakar, que le nouveau modèle informatisé de la douane dénommé système Gaïndé, sera bientôt décentralisé dans les bureaux secondaires de l’administration douanière à l’intérieur du pays.

‘’Nous allons sous peu procéder à la décentralisation du système Gaïndé dans tous les bureaux secondaires de la douane dans les autres régions’’, a dit M. Cissé en marge de la célébration de la Journée internationale de la douane.

Cette manifestation célébrée tous les 26 janvier, marque le 60ème anniversaire de l’Organisation mondiale de la douane créée en 1952.

La journée qui porte sur le thème ‘’la connectivité : les frontières séparent, les douanes rapprochent’’, est considérée comme ‘’un moment de réflexions et d’introspection sur les questions d’intérêt majeur qui interpellent les administrations des douanes du monde’’.

‘’Il faut que le système Gaïndé, qui est une référence dans la sous région, fasse l’objet de décentralisation dans tous nos bureaux secondaires et nous allons nous y atteler au courant de l’année 2012’’, a assuré le directeur général de la Douane.

Selon lui, les services douaniers disposent d’une nouvelle version dite Gaïndé intégral, plus évoluée que les précédentes, et mise en production pour permettre à la douane de s’acheminer vers la dématérialisation des procédures du commerce extérieur et des formalités de dédouanement.

‘’Nous avons un système qui s’exporte un peu partout, parce qu’il est adapté aux difficultés que rencontrent les pays africains dans les transactions douanières’’, a dit Mouhamadou Makhtar Cissé, annonçant ‘’une rétrocession d’une version Gaïndé à la douane du Kenya’’.

Lors de cette manifestation, une dizaine d’agents de la douane sénégalaise ont été décorés du certificat de mérite de l’Organisation mondiale de la douane (OMD). D’autres agents ont reçu des médailles d’honneur de l’administration de la douane sénégalaise.

(Source : APS, 26 janvier 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)