twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la suppression des frais de roaming dans l’espace du G5 Sahel

vendredi 25 novembre 2016

Les experts de régulation des télécommunications des pays membres du G5 Sahel étaient en conclave le jeudi 24 novembre 2016, à Ouagadougou dans le cadre d’une réunion technique.

Il s’agissait pour ces experts et responsables impliqués dans la gestion et la régulation des télécommunications d’échanger en vue de s’accorder sur une feuille de route éventuelle devant aboutir à la suppression des frais d’itinérance au sein du G5 Sahel.

Ainsi chaque titulaire d’un numéro de portable rattaché à l’un des réseaux nationaux pourrait payer le même tarif pour utiliser son appareil mobile lorsqu’il voyage dans les quatre autres Etats membres du G5 Sahel.

Pour le G5 sahel, la suppression des frais d’itinérance communément appelés « roaming« , constitue une décision majeure qui est en harmonie avec celle relative à la suppression des visas, décidés par les Chefs d’Etat, dont les modalités de mise en œuvre sont en cours d’examen par les ministres des Affaires étrangères.

Aussi, elle contribuera à la coopération transfrontalière au moindre coût entre les autorités et les acteurs de terrain des forces de défense et de sécurité, à l’heure où s’élaborent dans le cadre du Partenariat militaire de coopération transfrontalière (PMCT), des annuaires cartographiés qui faciliteront en pratique les échanges téléphoniques de part et d’autre des frontières intra-régionales.

Les frais d’itinérance (« roaming« ), sont les frais supplémentaires facturés par les opérateurs pour les appels entrants et sortants, l’envoi des texto ou l’utilisation de l’internet mobile dans un pays étranger, sur téléphones ou tablettes.

En rappel, le G5 Sahel est né le 16 février 2014 à Nouakchott en Mauritanie lors d’un sommet qui a regroupé les chefs d’Etat du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad.

(Source : Fasozine, 25 novembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)