twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la formation de managers en radios rurales

lundi 16 août 2004

Le responsable de la formation à Intermédia consulting Afrique, Martin Faye a expliqué, lundi à Dakar, que la structure qu’il représente a pour ambitions de former des managers pour les radios rurales.

‘’Nos ambitions sont de former de bons managers à partir de cette sélection de communicateurs ruraux issus de dix pays africains’’, a notamment dit M. Faye, journaliste, à l’ouverture de la deuxième session de formation supérieure en radio rurale regroupant une trentaine de participants.

‘’Ils se chargeront à leur tour de former d’autres gérants de radios rurales qui sont en train de se battre pour avoir leur place aux techniques managériales’’, a-t-il en outre expliqué.

Selon le responsable de la formation à Intermédia consulting Afrique, en plus de la réalisation d’émissions ou la conception de grilles de programmes, les communicateurs ruraux vont se lancer dans la gestion financière et le management.

Le programme de cette deuxième session de formation est articulé autour d’un cours magistral sur la communication pour le développement avec différents modules axés sur la sociologie rurale avec la gestion des ressources humaines.

La confection d’un budget d’une radio et la gestion financière occupent une bonne place dans la formation. Le comportement et le rôle des radios rurales dans la bonne gouvernance et la maîtrise de l’informatique sont également inscrits au programme.

La formation sera sanctionnée par la soutenance d’un travail de mémoire devant un jury ‘’pour en faire une formation diplômante’’, a soutenu Martin Faye.

Le jury sera présidé par Omar Diagne, directeur du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI).

Le CESTI, en partenariat avec Intermédia Afrique et le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), abrite la session qui prend fin le 23 septembre prochain.

Les participants viennent des pays suivants : Bénin, Burkina Fasso, Cameroun, Congo, Guinée, Madagascar, Mali, Niger, RDC, Sénégal.

(Source : APS 16 aout 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)