twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la création de télévisions régionales

samedi 15 novembre 2008

Le Sénégal entend se donner les moyens nécessaires à la réalisation, ‘’sous peu’’, d’un ‘’projet de télévisions régionales’’ devant etre mis en œuvre, a révélé, samedi à Dakar, le ministre de l’Information, des Télécommunications, des TIC, du NEPAD et des relations avec les institutions.

S’exprimant devant les députés, à l’occasion du vote du budget de son département, Abdoul Aziz Sow a assuré que le gouvernement compte ‘’trouver les moyens’’ pour la réalisation de ce projet ‘’sous peu’’, sans donner plus de détails.

Le ministre de l’Information répondait ainsi aux interpellations de certains députés, portant notamment sur la nécessité pour la Télévision nationale publique de refléter la diversité culturelle du pays. Les chaînes qui verront le jour dans le cadre de ce projet devraient être mis ‘’sur satellite’’, a-t-il précisé.

Sur un autre plan, il a souligné les progrès accomplis selon lui depuis le mois de ramadan par la RTS, précisant notamment qu’on y voit moins de films et de programmes obscènes. Les films diffusés ‘’sont expurgés d’un certain nombre d’images obscènes et dures à regarder’’, meme si la Télévision nationale, a rappelé le ministre, est ‘’pour le moment en compétition’’ avec d’autres télévisions locales et étrangères.

Au sujet de la mise en place d’une chaîne de télévision parlementaire, Abdoul Aziz Sow a rappelé que cette idée reste avant tout ‘’un projet du parlement’’. Néanmoins, il a assuré que le ministère de l’Information sera aux côtés des parlementaires pour les accompagner et intéresser les bailleurs et des partenaires à sa réalisation.

Répondant aux députés qui se préoccupent des conditions ‘’précaires’’ dans lesquelles certains patrons de presse ont mis leurs employés, le ministre de l’Information a indiqué que ‘‘les journalistes eux-mêmes sont en train de prendre en charge leurs propres revendications’’, ajoutant : ‘’Nous ne pouvons que les accompagner. Mais c’est à eux (NDRL : les jeunes reporters) de porter ce combat’’.

Par ailleurs, considérant que le non-paiement des droits d’auteur constitue un vol, il a souligné que son département est ‘’en train de travailler’’ sur cette question, en rapport avec le Bureau sénégalais du droit d’auteur (BSDA).

Le ministre a en outre réaffirmé que ‘’l’aide à la presse doit en partie aller aux journalistes’’. Toutefois, ‘‘on ne peut pas ne pas aider ceux qui ont pris le risque’’ d’investir dans ’’une activité qui n’est pas rentable’’, a-t-il estimé.

Concernant la couverture sur le plan des télécommunications, il a souligné que plus 13.000 villages sur les 14.000 que compte le pays sont déjà ‘’couverts’’.

(Source : APS, 15 novembre 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)