twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la création d’un fichier national de l’état civil biométrique

jeudi 12 décembre 2019

Le renforcement du système d’information de l’état-civil et la création d’un fichier national de l’état civil biométrique sont les deux sujets phares de la première réunion du comité national de pilotage du programme d’appui au renforcement du système d’information de l’état-civil et à la consolidation d’un fichier national d’identité biométrique.

Mettre en exergue l’importance d’un état-civil fiable

Présidé par le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’aménagement des territoires, Oumar Gueye, ce comité entend mettre en exergue l’importance d’un état-civil fiable.

’’Un état civil fiable constitue un enjeu de développement important pour notre pays. Un système d’état civil fiable et bien organisé est le socle de l’exercice par les citoyens de leurs droits fondamentaux et, plus spécifiquement, un pré requis pour que les citoyens puissent jouir pleinement, dans le cadre de l’Etat de droit, de leurs droits civils, politiques et sociaux, a déclaré le ministre Oumar Guèye.

Et d’ajouter que « l’objectif du programme est de ’’promouvoir le renforcement du système d’information de l’état-civil et la création d’un fichier national de l’état civil biométrique, afin que chaque Sénégalais soit en mesure de se prévaloir des droits inhérents à son identité sécurisée ».

Le programme devra renforcer les procédures d’enregistrement de l’état-civil et accompagner la consolidation d’un fichier national d’identité biométrique relié au système d’information de l’état-civil informatisé à même de sécuriser l’identité de la personne et d’être exploitable par d’autres administrations utilisatrices.

Selon lui, avec « l’implication remarquable des acteurs institutionnels et partenaires au développement, notée dans ce processus, le Sénégal pourra à terme, se doter d’un système d’état-civil moderne, accessible générateur de statistiques fiables, base d’un système juridique fiable, solide et durable ».

Ce programme, initié en 2015, est le fruit de la coopération entre le Sénégal et l’Union européenne (UE). Il est financé par le fonds fiduciaire d’urgence de l’UE en faveur de la stabilité de la lutte contre les causes profondes de migration irrégulière en Afrique, à plus de dix-huit milliards de francs CFA.

Ankou Sodjago

(Source : Sénégo, 12 décembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)