twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers l’harmonisation des systèmes de paiement en Afrique de l’Ouest

vendredi 14 juin 2013

Les pays ouest africains s’acheminent vers l’harmonisation de leurs systèmes de paiement transfrontalier, sous l’égide de Groupe interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest africaine (GIM-UEMOA), a appris APA vendredi à Dakar auprès de ladite structure.

« Ce projet vise tous les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et toute l’Afrique à terme. C’est un projet important qui concernera d’abord 300 millions d’habitants qui, à travers une plateforme de paiement transfrontalier, pourront faire leurs opérations bancaires où qu’ils se trouvent dans la sous-région », a dit Blaise Ahouantchede, DG de GIM-UEMOA.

Il s’adressait à la presse en marge de l’ouverture d’une conférence internationale de deux jours sur « la mise en place d’une plateforme de paiements transfrontaliers en Afrique de l’Ouest en vue de renforcer les échanges commerciaux et l’intégration au sein de la CEDEAO ».

Selon Ahouantchede, ce projet s’inscrit dans le cadre de la vision 2020 de la CEDEAO portant sur l’harmonisation des échanges commerciaux.

« Le projet va accroître le développement économique et social de la sous-région.

Il permettra de créer de la richesse en participant à la mobilisation des ressources. Seulement, il faut coordonner les actions à court, long et moyen termes. C’est pourquoi il prendra le temps qu’il faut pour sa mise en place », a expliqué M. Ahouantchede.

Ce projet initié en collaboration avec l’association des banques de l’Afrique de l’Ouest, a aussi pour objectif de doter la CEDEAO d’une plateforme d’échanges de flux financiers en vue d’assurer la fluidité des transactions domestiques pour le développement d’un marché unique de paiements et le renforcement de l’intégration régionale.

Dans le cadre de la facilitation des échanges commerciaux entre les Etats de la CEDEAO, la Banque mondiale a lancé une initiative de mise en place d’un système de paiement électronique transfrontalier en Afrique de l’Ouest en concertation avec la Commission de la CEDEAO, les Banques Centrales et les Centres monétiques de l’UEMOA (GIM-UEMOA), du Ghana (GhIPSS) et du Nigéria (NIBSS).

(Source : APAnews, 14 juin 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)