twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers l’actualisation du cadre juridique des télécoms

mardi 19 avril 2016

Le directeur de cabinet du ministre des Télécommunications est des Postes, Malick Ndiaye, a annoncé, mardi, la réactualisation du cadre juridique du secteur des télécoms, prévue pour démarrer avant la fin du premier semestre 2016, une perspective qui appelle selon lui les acteurs concernés à se mobiliser autour de la formulation de la Stratégie nationale numérique.

"Avec toutes les innovations dans le secteur, nous avons entrepris de procéder à l’actualisation global du cadre juridique, cet exercice va démarrer avant la fin du semestre 2016", a-t-il déclaré.

Le directeur de cabinet du ministre des Télécommunications et des Postes présidait, à Dakar, l’ouverture d’un atelier de partage du document de plaidoyer pour le développement des PME-TIC, réalisé par l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC).

Selon M. Ndiaye, cet exercice "permettra de mettre à niveau le cadre juridique du secteur des télécommunications et des TIC face aux mutations socio-économiques, technologiques, juridiques, en procédant à un audit et à une prise en compte des nouvelles problématiques qui se posent’’.

Il a notamment cité des contraintes relatives à la question du partage des infrastructures et celle de la suppression des "barrières excessives" sur le marché à l’entrée des nouveaux acteurs.

Malik Ndiaye, parlant du secteur privé national numérique, a fait observer qu’à partir des résultats notés sur la période 2005-2014, le chiffre d’affaires (CA) global du secteur avait "connu une croissance de 10% en moyenne’’.

S’agissant de la mise en place d’un Observatoire national du numérique, il précise que le budget a déjà été mobilisé, notamment pour l’étude de faisabilité, prévue pour être lancée en septembre prochain.

(Source : APS, 19 avril 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)