twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Utilisation de la téléphonie : Plus d’un Sénégalais sur deux abonnés

mardi 12 janvier 2010

Les outils de la communication sont très prisés par les sénégalais et parmi ces objets : le téléphone portable qui nécessite une dépense énorme. Cependant, les sénégalais préfèrent le système du prépayé afin de mieux gérer leurs dépenses, révèle le sondage réalisé par nos confrères de la Radio France International (Rfi) au Sénégal.

Un sénégalais sur deux dispose du téléphone portable depuis avril 2009 au Sénégal selon les statistiques de l’Agence de régulation des télécoms et des postes (Artp). Un petit outil qui permet d’être en relation avec une autre personne aussi loin que cela puisse être, par la communication. Si, autrefois le téléphone portable était une affaire de bourgeois, aujourd’hui, ce n’est plus le cas car tout un chacun peut se le procurer. Etant à la portée du Sénégalais lamda, la population en a fait une mode.

Pour la plupart des sénégalais, le téléphone portable comme son nom l’indique est devenu une nécessité. Il permet d’être en relation avec ses proches, ses amis mais aussi avec le monde des affaires. « C’est un outil qui vous permet d’être joignable en tout moment et en plus avec la tournure que prend la vie, on n’a plus besoin de rester à la maison pour attendre un appel » lance cet habitant de Dakar. Si, la majorité de la population dispose des portables pour des fins utiles, d’autres par contre le choisisse pour être au diapason.

C’est le cas de ce vendeur qui soutient : « on est à la capitale Dakaroise, partout les gens disposent de portables et en plus le prix d’achat est abordable et l’abonnement est presque gratuit, je me suis dit pourquoi pas moi ». Une franche de la société par contre l’utilise comme répondeur car ne disposant pas toujours de crédit. Aujourd’hui, les messages communément appelés SMS sont les plus prisés par les Sénégalais et selon nos confrères de RFI, « les Sénégalais appellent en moyenne une heure par mois avec leur abonnement de téléphone portable et envoient en moyenne 12 Sms.

Dans plus de 97% des cas, ces SMS sont envoyés au Sénégal. Et dans 94% des cas au sein du même réseau de téléphone ». Aujourd’hui, le phénomène des téléphones portables a ravi la vedette au fixe au Sénégal et d’après la RFI « Les Sénégalais téléphonent désormais 8 fois plus à partir du mobile que du fixe ».

Denise Zarour Medang

(Source : Sud Quotidien, 12 janvier 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)