twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Union africaine : les TIC au cœur du prochain sommet des chefs d’Etat

jeudi 11 janvier 2018

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) vont plancher, du 22 au 29 janvier à Addis-Abeba, en Ethiopie, sur une thématique majeure pour le développement du continent, à savoir l’intégration en matière des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Il sera question lors des assises d’approuver les résolutions d’un comité technique spécialisé de l’union sur les questions de communication et de TIC, notamment le Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (Pida) qui prévoit, entre autres, l’expansion rapide de l’Internet à haut débit afin d’accélérer le développement économique du continent.

Cela « permettra aux pays d’harmoniser le développement des infrastructures. Pour les pays avancés, c’est l’opportunité pour accélérer le développement des infrastructures », estime l’expert congolais en la matière, Luc Missidimbazi.

« Pour notre pays, il faut le prendre comme une incitation au développement de notre environnement de télécommunications et un encouragement dans la gestion du contenu Internet. Il faut rappeler que nous avons une ambition sous-régionale et que ce programme va être un appui important pour le Congo avec le nœud Internet sous-régional mis en place par l’UA et l’Agence de régulation des postes et communications électroniques », poursuit-il.

Le Pida prône la connexion des principales villes du continent en Internet et la création du contenu digital. Il prévoit une collaboration multilatérale incluant les Etats, les organisations régionales et les agences des Nations unies pour mettre en œuvre les initiatives spécifiques en matière d’intégration des TIC.

Ce programme soutient aussi l’accès des pays aux trente-trois points d’échange Internet installés dans dix-huit pays du continent, ainsi que la connexion de chaque pays à au moins deux câbles sous-marins différents.

L’UA dispose d’un plan directeur pour le développement de l’Internet, prévoyant le groupement des ministères en charge des TIC, des Transports et de l’Energie aux fins d’accélérer le déploiement de la fibre optique sur le continent.

Christian Brice Elion

(Source : Les Dépêches de Brazzaville, 10 janvier 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)