twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une déclaration africaine sur les droits et libertés d’Internet

jeudi 4 septembre 2014

La déclaration africaine sur les droits et libertés d’Internet sera publiée le 4 septembre au Forum sur la gouvernance de l’Internet (FGI) à Istanbul et le 8 septembre à la Conférence Highway Africa en Afrique du Sud.

La rédaction de la déclaration africaine sur les droits et libertés d’Internet est une initiative panafricaine qui vise à promouvoir les normes et les principes de la transparence dans la formulation des politiques de l’Internet et la mise en œuvre sur le continent des droits de l’homme et enfin de cultiver un environnement Internet qui peut le mieux répondre aux besoins de développement social et économique de l’Afrique et à ses objectifs.

La déclaration s’appuie sur des documents africains en matière de droits humains, y compris la charte africaine des droits de l’homme et des peuples de 1981, la déclaration de Windhoek sur la promotion d’une presse africaine indépendante et pluraliste de 1991, la charte africaine sur la radiodiffusion de 2001, la déclaration de principes sur la liberté d’expression en Afrique de 2002 et la plateforme africaine sur l’accès à l’information de 2011.

L’idée d’une déclaration africaine des droits et libertés de l’Internet est née lors du forum sur la gouvernance de l’Internet 2013, au Kenya. Une réunion plus large a été ensuite organisée à Johannesburg en février 2014 pour commencer à rédiger la déclaration. Cette rencontre a réuni des participants venus de divers organismes.

Le groupe de rédacteur dirigé par Edetaen Ojo, Directeur général de Media rights agenda a élaboré le texte de la déclaration à partir d’une consultation publique en ligne.

La mission de cette entité est que la déclaration soit largement approuvée par les acteurs de l’Internet en Afrique et qu’elle serve d’appui à l’élaboration des politiques et de la gouvernance de l’Internet à travers le continent.

La déclaration sera présentée lors de la conférence des ministres en charge de la communication et des technologies de l’information qui se tiendra au cours du premier trimestre de 2015.

(Source : Afrique ITnews, 4 septembre 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)