twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un représentant spécial de l’Onu au Cameroun pour discuter du retour de l’Internet dans les régions anglophones

lundi 17 avril 2017

Les Nations Unies demandent au gouvernement du Cameroun de restaurer l’accès à Internet dans les régions d’expression anglophone du pays. Au cours d’une conférence de presse organisée le 12 avril dernier à Yaoundé, François Loucény Fall, le représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale, a exhorté les autorités camerounaises à « examiner avec diligence les difficultés des populations et des entrepreneurs des régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest, privées d’Internet depuis la mi-janvier 2017 ».

La rencontre avec la presse, le représentant des Nations Unies l’a organisée au terme de sa visite de quatre jours dans le pays. Au cours de son séjour au Cameroun, il a échangé sur le sujet avec des membres du gouvernement, des membres de la société civile, des dirigeants de l’opposition, des membres du corps diplomatique et du système des Nations Unies. Pour François Loucény Fall, par ailleurs directeur du bureau régional des Nation Unies pour l’Afrique centrale, la coupure d’Internet dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest « est une situation déplorable. Mais je suis convaincu que cet outil important pour le développement, la communication et le développement collectif sera progressivement rétabli ».

Lors de la 8ème session du Cameroon Business Forum, tenue à Douala le 13 mars 2017, la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng , avait déclaré qu’« il y a des situations désagréables pour lesquelles certaines décisions sont prises. Tout est mis en œuvre pour que la sérénité revienne, que l’Internet soit disponible partout. Ce n’est qu’une question de patience et tous doivent mettre la main à la pâte ».

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 17 avril 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)