twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un rassemblement des entreprises lancé

jeudi 13 septembre 2007

Le rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication du Sénégal (RESTIC) a été lancé jeudi à Dakar, au cours d’une assemblée générale constitutive, a constaté un reporter de l’Aps.

Son initiateur est Moustapha Diakhaté, un informaticien sénégalais qui était établi aux Etats-Unis. Il a travaillé dans plusieurs entreprises des nouvelles technologies de l’information et de la communication (tics).

M. Diakhaté a estimé au cours de la réunion de jeudi que le secteur des technologies de l’information est "mal organisé au Sénégal".

"L’environnement des nouvelles technologies de l’information et de la communication est devenu hostile. Le secteur a des problèmes de compétitivité" a-t-il souligné.

"Le Sénégal a perdu son leadership en matière des tics. Il y a trop de sur-place. D’où la nécessité de faire quelques choses", a-t-il lancé aux entreprises évoluant dans ce secteur en proposant l’organisation de colloques pour évoquer la situation du secteur.

"Il est bon de faire des revendications mais ce qui est important c’est influer sur les décisions. Il faut faire du lobbying actif", a ajouté Moustapha Diakhaté.

Se posant en syndicat professionnel, le RESTIC affirme "de manière indépendante, autonome et souveraine son ancrage dans le tissu patronal national".

A cet effet, les chefs d’entreprises membres du rassemblement promettent de "mettre en place un système transversal de collaboration, d’informations, d’échange d’idées et d’expériences et de solidarité endogène", ainsi qu’ils envisagent d’instaurer une charte de bonne gouvernance des entreprises membres.

Le RESTIC se fixe des "objectifs stratégiques", notamment la "réalisation d’actions auprès des pouvoirs publics et à l’international pour réunir les conditions de l’émergence d’une industrie forte qui inclut toutes branches au sein du secteur des Tic".

Il compte en outre "agir pour rendre le Sénégal compétitif et attractif pour les activités du secteur des services et autres produits connexes au service des Tic" et "jeter les bases d’une industrie du capital investissement et du capital développement centrée autour des besoins spécifiques des firmes et entreprises du secteur".

Dans sa "profession de foi", ce nouveau groupement professionnel, vise entre autres objectifs, à "protéger et promouvoir et aider à la diffusion de la propriété intellectuelle issue et générée par le secteur des TIC au niveau national".

Moustapha Diakhaté explique que le RESTIC cherche, au niveau national et dans la sous-région, à peser dans l’allocation des ressources de recherche et développement, perçu comme le "ferment de novations et d’innovations de TIC".

Ainsi, il s’agira d’encourager un cadre juridique et un environnement propice pour la mise en place d’incubateurs d’entreprises et de start-up.

Les actions projetées interviendront "à différents niveaux pour orienter les décisions à la faveur des intérêts des acteurs, en suscitant une forte implication des principales instances nationales et internationales".

"Le développement d’une vision permanente stratégique et opérationnelle du secteur permettra de faire émerger un label de qualité de type ISO par notre Trade group au bénéfice de ses membres", selon les initiateurs du RESTIC.

L’assemblée générale du rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication du Sénégal est prévue en novembre.

(Source : APS, 13 septembre 2007)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)