twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un cursus en Internet des objets sera lancé dans 3 universités virtuelles africaines en septembre 2022

lundi 4 juillet 2022

En Afrique, le besoin de main-d’œuvre qualifiée dans le domaine de l’Internet des objets est en hausse. Mais, le continent dispose de très peu de cursus de formation dans le domaine.

Les universités virtuelles du Mali, du Sénégal, et de Tunisie vont lancer des cursus de bachelor dans le domaine de l’Internet des objets, en partenariat avec le groupement de grandes écoles de formation d’ingénieurs en France (INSA).

Le projet, en préparation depuis deux années, sera lancé à partir de septembre prochain dans les universités virtuelles du Mali et du Sénégal. L’université virtuelle de Tunisie qui disposait déjà d’une licence dédiée au domaine intégrera juste certains modules dans son programme de troisième année.

Les formations d’une durée d’un an, à partir de la troisième année de licence, ont pour objectif de fournir aux étudiants les compétences pour comprendre l’Internet des objets. A la fin de la formation, les étudiants seront capables notamment d’analyser et de déployer une architecture d’objets connectés, de sécuriser une architecture d’objets connectés (hardware, transmissions, applicatif, facteur humain et management du risque), de s’assurer de la maintenabilité et la fiabilité d’une architecture d’objets connectés, créer des applications informatiques liées à des objets connectés et de maîtriser les bases de la science des données.

Ce cursus est conçu pour répondre aux besoins de formation de ces trois pays africains, en prenant en compte les contextes socio-économiques locaux. Les besoins en main-d’œuvre qualifiée dans le secteur de l’Internet des objets sont de plus en plus importants partout dans le monde et notamment en Afrique où les programmes de formation dans le domaine sont rares.

Les acteurs du projet réfléchissent à élargir leur partenariat à d’autres pays d’Afrique francophone. Ils envisagent également de poursuivre la conception de contenus pédagogiques pour pouvoir proposer, à moyen terme, un programme complet de bachelor et une offre enrichie pour la formation tout au long de la vie.

Vanessa Ngono Atangana

(Source : Agence Ecofin, 4 juillet 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)