twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un centre numérique pour l’Afrique de l’Ouest implanté à Dakar : Un pas de plus pour faire du Sénégal un hub numérique

vendredi 24 juin 2016

Le groupe français Atos implante au Sénégal le centre numérique pour l’Afrique de l’Ouest. Le président de la République Macky Sall, qui a inauguré hier cet espace, veut qu’Atos puisse accompagner son gouvernement à faire du Sénégal un hub numérique.

Atos s’implante au Sénégal. Le président de la République a inauguré hier le centre numérique pour l’Afrique de l’Ouest du groupe français qui est basé à Dakar. Avec ce nouvel édifice, Macky Sall pense qu’Atos aidera à contribuer à la matérialisation de l’ambition de faire du Sénégal un hub numérique. D’après le chef de l’Etat, le numérique est devenu incontournable dans le développement économique d’un pays. Avec ce centre, le Président Sall pense que le Sénégal a un espace pour réaliser des productions de qualité. Dès lors, souligne-t-il, ‘’notre économie numérique, principalement dominée par les services des télécoms qui portent plus de 90% de l’ensemble des revenus du secteur, devrait être dans un avenir proche une force de créativité et d’innovations’’.

Ainsi, il appelle les acteurs du numérique à changer de paradigmes, en procédant à une diversification des sources de la croissance afin de maintenir le leadership sous-régional du Sénégal. ‘’Ce projet permettra de doter notre Administration d’une plate-forme numérique apte à garantir une application rigoureuse de la gestion axée sur les résultats, en vue d’améliorer l’efficacité des dépenses budgétaires et le pilotage du PSE’’, informe le chef de l’Etat. Par ailleurs, le président directeur général d’Atos, Thierry Breton, promet que sa structure compte participer à la création d’emplois au Sénégal et au développement du numérique, dans toute la sous-région. Il envisage, dans sa deuxième phase, de s’implanter à Diamniadio.

En outre, Macky Sall estime que pour tenir la promesse de développement d’une nouvelle ère numérique, l’Etat doit maintenir les avantages comparatifs des infrastructures de télécoms et effectuer des investissements en faveur de la structuration d’écosystème du numérique. Ainsi, avec la délivrance de la licence 4G, il insiste sur une couverture effective des zones frontalières pour des raisons de sécurité nationale.

Aïda Diène

(Source : Enquête, 24 juin 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)