twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tunisie : le ministère des TIC peaufine la Start-up Act, une loi propice au développement des start-up innovantes

mercredi 19 avril 2017

Afin de créer un environnement tunisien propice à l’essor des start-up, Mohamed Anouar Maarouf (photo), le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, a déclaré que son département planche actuellement sur un projet de loi dénommé Start-up Act.

Le 18 avril dernier, à l’ouverture de la 2ème édition du Salon international des technologies de l’information et de la communication dédié au continent africain (SITIC Africa 2017), qui se tient à Tunis jusqu’au 20 avril 2017, le responsable a souligné que cette loi permettra de « libérer et réaliser le plein potentiel entrepreneurial de la Tunisie ».

D’après Mohamed Anouar Maarouf, à travers Start-up Act, « on veut, en Tunisie, créer notre propre expérience, notre propre voie du succès (...), que l’institution tunisienne qui a une idée innovante puisse la développer et l’exporter à l’international et réaliser de grands gains comme Skype en Estonie, Matkoub en Jordanie ou encore Facebook aux Etats-Unis (…). En Tunisie, et après un diagnostic, nous avons découvert qu’il y a du potentiel mais qu’il y a également un plafond de verre. Il y a aussi trois types de freins à leur évolution : des freins administratifs et réglementaires, freins de financement et des freins d’accès à l’international ».

Youssef Chahed, le Premier ministre, a souligné que la Start-up Act est l’un des axes essentiels de la stratégie « Tunisie Numérique 2020 ». Elle va moderniser le cadre réglementaire et améliorer la gouvernance des investissements pour les entreprises du secteur télécoms, informatique et numérique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 avril 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)