twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Trois questions à Alioune Dione Directeur des systèmes informatiques douaniers sur le Forum IT (21 et 22 janvier 2014) : « C’est un cadre important pour découvrir les solutions informatiques douanières sénégalaises pour un meilleur service aux citoyens »

lundi 20 janvier 2014

La Douane sénégalaise organise deux jours durant un forum IT qui se veut une opportunité de promouvoir le secteur des nouvelles technologues au Sénégal. Le directeur du système informatique de la Douane Alioune Dione revient avec nous dans cet entretien, sur les enjeux de l’organisation d’un tel forum pour notre pays.

Avant d’en venir aux objectifs et les intérêts de l’organisation d’un forum IT au Sénégal, que signifie le sigle IT ?

Technologie de l’information et « IT » en Anglais, c’est « Information Technologie » c’est la version anglaise de technologie de l’information. L’objectif on peut le sérier en trois étapes. Le premier est de faire connaitre les technologies d’informations appliquées au métier de la Douane, parce que l’administration de la Douane a développé tout un ensemble de solutions très importantes pour le secteur privé et les commissionnaires en Douane, mais ces techniques ne sont pas connues. Il s’agit à travers ce forum de faire connaitre les solutions informatiques douanières sénégalaises aux usagers de service public, aux ministères, et à tous ceux qui interviennent dans le domaine. Ce sera un moment de partage aussi entre l’administration des douanes et les autres administrations surtout sur les aspects d’interconnexion. Il est beaucoup question de mutualité et d’interconnexion des outils d’informatiques et l’un des objectifs de ce forum, le deuxième, c’est justement allé dans ce sens-là. Et le troisième est également toujours dans la dynamique de partage mais avec les administrations sœurs de la sous-région. Parce que des solutions informatiques sénégalaises ont été utilisées par des pays comme le Kenya et le Burkina, et il est important de partager avec ces administrations pour leur faire connaitre davantage et adopter notre système.

Quels sont les résultats attendus à l’issue de ce forum ?

Les résultats sont divers et variés, c’est une meilleure connaissance de l’informatique douanière sénégalaise, je l’ai évoquée tout à l’heure, qui sur beaucoup de points reste à être connue davantage. C’est un partage sur les expériences des uns et des autres parce que les autres administrations sœurs vont venir présenter, c’est une meilleure connaissance des nouvelles technologies en matière de métier Douane, sur la sécurité on verra quelles sont les dernières solutions la-dessus, sur l’interconnexion etc. Et nous espérons que le forum tiendra toutes les attentes placées en lui de faire connaitre encore plus notre système

Et pour les usagers de service public est-ce que ce forum aura un impact ?

Absolument parce qu’il sera question de travailler sur des outils qui aident à rendre une meilleure qualité de service aux usagers. L’administration et toute l’administration des douanes sénégalaises en générale est dans une dynamique de rendre une meilleure qualité de service eu citoyen. C’est pour cela que nous travaillons sur la réduction des délais, de traitements des déclarations des douanes, sur les couts éventuels. Et justement tous cela sont des technologies qui devraient nous permettre d’atteindre ces objectifs qui pourraient nous amener à rendre un meilleur service aux citoyens. Par exemple un citoyen qui importait des produits pourrait avec ces nouvelles technologies dédouaner en heure seulement et non plus en jours. L’impact est évident et en termes de transparence, il pourra tracer toutes les opérations qu’il a effectuées et voir où se trouve sa déclaration en douane. Je crois que c’est un cadre important qui permet de nous améliorer de découvrir de nouvelles choses pour rendre un meilleur service aux citoyens. Nous lançons donc un appel pour une participation massive au forum.

(Source : Dakar Actu, 20 janvier 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)