twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tremblez internautes ! Kaymu est au Cameroun, en Côte d’ivoire et arrive au Sénégal !

lundi 10 février 2014

Kaymu.com, le EBay du monde émergent vient de démarrer ses activités au Cameroun et en Côte d’Ivoire.

La StartUp, qui est déjà présente sur le continent africain au Maroc, en Tunisie, en Algerie, au Ghana, au Nigeria, en Ouganda, au Rwanda et en Tanzanie, fait partie du groupe béni des jeunes pousses qui profitent du gargantuesque (toutes proportions gardées) support de l’intrigant incubateur allemand Rocket Internet.

Le EBay africain

Sur son site ivoirien, Kaymu se présente comme « un site internet qui offre une plateforme de rencontre et de négociation entre acheteurs et vendeurs. Celui-ci propose ainsi d’héberger des espaces de ventes pour plusieurs milliers de petits marchands (professionnels ou particuliers) en leur faisant profiter des fonctionnalités d’e-commerce et de leur potentiel de trafic.

Il offre ainsi une exposition maximale et une perspective de rentabilité optimale. Le tout, sans risque et nécessitant un engagement minime de leur part. Moyennant une commission sur les ventes, Kaymu assure un service clé en main aux vendeurs et une garantie absolue aux acheteurs quant au sérieux, au paiement et à la livraison des biens et services proposés. »

Kaymu représentera un concurrent de taille pour tous les sites Internet servant de plateforme de mise en relation entre les vendeurs et les acheteurs ou pour les sites de petites annonces qui sont généralement peuplés de vendeurs aguerris se faisant passer pour des annonceurs occasionnels (à l’image du sénégalais Expat-dakar.com ou de l’ivoirien Leportail.ci).

Avec les StartUps Jumia, Vamido et Hellofood, Kaymu a récemment reçu un investissement de plus de 45 millions de dollars de Millicom, le groupe propriétaire de l’opérateur Tigo.

En effet, les 4 jeunes pousses sont toutes sous la coupole de Africa Internet Holding (une l’alliance entre Rocket Internet, Millicom et l’opérateur MTN) et profitent donc d’un soubassement dont la plupart des startups africaines ne peuvent que rêver.

Un futur semblable à celui de Alibaba ou de Google Trader ?

Alibaba.com, le géant chinois qui s’annonce comme l’entrée en bourse de la décennie, est un espace de mise en relation entre les marchands asiatiques et les acheteurs du reste du monde. Le modèle est certes différent, mais des similitudes sont claires. Ici, des vendeurs qui abandonnent leurs droits à un espace qui leur est propre sur la toile, squatte ce market place et font la queue virtuelle sur la plateforme pour proposer leurs produits à des clients venant des quatre coins du monde.

Tremblez internautes ! Kaymu est au Cameroun, en Côte divoire et arrive au Sénégal !Une fois que Kaymu aura étendu son réseau sur le continent, la startup pourra proposer de mettre en relation des commerçants d’une multitude de pays africains à des acheteurs qui n’avaient encore aucun moyen fiable pour faire leurs e-emplettes en Afrique.

Si cette vision peut paraître alléchante pour les propriétaires de Kaymu, elle le deviendra encore plus quand ils apprendront que le site chinois Alibaba.com est aujourd’hui évalué à 153 milliards de dollars.

Toutefois, tout n’est pas rose sur la toile africaine. Pour preuve, Google Trader, le marché virtuel testé par Google au Nigeria, au Kenya ou au Ghana a été interrompu en Novembre 2013. Même si certains soutiennent que l’expérience n’a pas été un échec, il semble malgré tout que Google n’ait pas réussi à trouver ses marques dans le monde complexe du commerce en Afrique.

Alors que nous avons contacté des représentants de Rocket Internet pour avoir plus d’informations sur l’expansion du site en Afrique, il nous a été fait savoir que Rocket Internet « Does not comment on speculation » .

Not to worry, on prendra cette page d’accueil visible à l’adresse http://www.kaymu.sn/ comme un signe que la startup ne devrait pas tarder à tester la célèbre téranga sénégalaise.

(Source : Afrique ITnews, 10 février 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)