twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transition de l’analogique vers le numérique : un village intelligent en gestation

jeudi 2 janvier 2014

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a souhaité la mise en place d’un environnement propice pour réussir le passage de l’analogique au numérique avant 2015. En effet, l’Etat envisage de créer un Smart Village ou plateforme technologique intelligente.

Dans le cadre du passage de l’analogique au numérique, le président Macky Sall a opté pour la création d’un village intelligent. « J’ai demandé la création d’un smart village (village intelligent) qui sera le creuset des start-up en informatique et en télécommunication, des sociétés de création de contenus ainsi que des artistes », a dit le chef de l’Etat, lundi dernier à Dakar. S’exprimant à l’occasion de l’installation officielle du Comité de pilotage de la transition de l’analogique vers le numérique (Contan), le président Sall a indiqué qu’il s’agira de « créer une saine émulation pour le développement de solutions novatrices aptes à répondre aux besoins des citoyens et des entreprises ». Cette rencontre a vu la participation de Babacar Touré, président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra). Selon Macky Sall, atteindre ces objectifs passe par la création d’un environnement propice, favorisant l’éclosion des talents et libérant les énergies créatrices des Sénégalais.

« Former les ressources humaines »

La formation de ressources humaines de qualité, bien au fait des technologies du numérique, sera une question cruciale pour le chef de l’Etat. Ainsi, la compétition dans un environnement mondialisé exige, selon le Président Sall, l’érection du savoir et du savoir-faire, les seules armes pour s’assurer des chances de succès. « Nous voulons que le passage de l’analogique vers le numérique (le 17 juin 2015) s’accompagne d’une révolution dans la manière d’utiliser les technologies de l’information et de la communication, en exploitant toutes les ressources qui seront disponibles, notamment en termes de fréquences », précisera Macky Sall qui a rappelé l’importance de soutenir la création de nouvelles chaînes de télévisions thématiques orientées vers le développement, surtout pour l’agriculture, la pêche, le tourisme, l’élevage, l’écologie, l’éducation, la santé, entre autres, secteurs. Il a également fait part de sa volonté de faciliter la création de sociétés de production de contenus et le développement d’une industrie audiovisuelle (reportages, documentaires, téléfilms) pour enrichir les programmes des télévisions nationales existantes et de celles à venir.

Cheikh Moussa Sarr

(Source : Rewmi, 2 janvier 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)