twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transformation digitale au Sénégal : quels impacts sur les métiers de l’entreprise ?

jeudi 7 juillet 2016

Le digital est le nouveau mot à la mode dans le monde de l’entreprise. Il sous entend réseaux sociaux chez certains, création de contenu multimédia, ou CRM chez d’autres.Une différence sémantique qui montre bien que l’on ne peut délimiter ce mot à un business bien spécifique, encore à un simple département de l’entreprise. Une chose est sûre, le digital impacte l’industrie, le marché et la société dans toute ses activités, jouant un rôle majeur dans la gestion personnalisée de la relation avec le client. Dans le monde l’assurance, il existe des avantages certains à intégrer le digital dans leur stratégie marketing, internet étant un moyen efficace de d’attirer, mais aussi de fidéliser le client.

De manière organisationnelle, le digital apporte également des changements. Le Directeur des Systèmes d’Information (DSI) n’est plus un simple gestionnaire d’infrastructures informatiques, mais aussi et surtout acteur de la transformation numérique de l’entreprise.

Dans cet article la transformation digitale et ses implications pour les entreprises en terme organisationnels à son système d’information. Mais surtout aborder le rôle du DSI et de celui que l’on nomme désormais le CDO.

La transformation au service d’une vision globale

Le digital est en train d’envahir chaque aspect de notre société avec un accent particulier sur les compagnies du secteur de la finance. Il joue désormais un rôle dans la gestion des clients, mais aussi dans la communication aussi bien externe qu’externe.

Une transformation qui agit également sur les technologies utilisées par l’entreprise et qui doit désormais lui offrir une vision 360°, mais également sur les métiers.

L’évolution des technologies, la mobilité ainsi que la dématérialisation, font que des départements comme la DSI joue un rôle prépondérant dans la transformation digitale des entreprises. Un rôle beaucoup plus stratégique qui sous entend une vision transversale des processus d’un point de vue informatique, mais aussi des enjeux business.En Occident cette transformation s’est déjà effectuée et les process mis en place pour permettre aux entreprises d’avoir cette vision globale. L’évolution se fait manière plus progressive en Afrique.

Le rôle du DSI dans la transformation digitale de l’entreprise

Le métier de DSI a connu de nombreuses révolutions ces dernières années. Aujourd’hui, il n’est plus seulement question de se limiter à la mise en place et la gestion du système informatique de l’entreprise. Cette direction a beaucoup plus de responsabilités et se doit d’anticiper les nombreux bouleversements apportés par la digitalisation. La direction des Systèmes d’Informations est désormais celle qui doit :

  • proposer les bonnes technologies pour permettre à l’entreprise d’atteindre ses objectifs business ;
  • Faciliter la gestion de la relation client dans les outils informatiques.
  • intégrer des outils collaboratifs pour développer la synergie entre les différents services et optimiser les processus internes ;
  • développer ses compétences

Il donc le garant de l’évolution technologique de l’entreprise, avec un devoir d’innovation, tout en veillant au bon fonctionnement du système d’information.Mais qui dit transformation digitale, dit nouveaux process, nouvelle organisation, nouveaux métiers. C’est dans ce sens que dans certaines entreprises, des postes comme le CDO (Chief Digital Officer) voit de plus en plus le jour.

Un CDO, mais à quoi ça sert ?

La digitalisation, c’est aujourd’hui l’apanage de toutes les entreprises. Elle n’est plus seulement une question technologique, mais s’installe également dans les discussions stratégiques et business de l’entreprise. Aujourd’hui pour guider cette transformation digitale de l’entreprise, on fait de plus en plus appel à celui que l’on nomme le Chief Digital Officer.

Le CDO est chargé de définir les priorités digitales de l’entreprise et agit comme catalyseur de la transformation numérique de l’entreprise. Il est chargé de diffuser la culture digitale au sein de l’organisation et définit les besoins en formation des différents employés.En somme, il est responsable de la politique digitale et de la supervision des opérations numériques de l’entreprise.Un bon Chief Digital doit avoir une certaine expertise dans l’utilisation des actifs du digital, choisir les canaux et outils les plus pertinents, les modèles économiques les plus adaptés pour l’entreprise. Il doit avoir une bonne vision des différentes tendances du marché pour proposer les solutions qui vont favoriser la meilleure expérience aux clients de l’entreprise. Sa démarche intègre ainsi la collaboration avec le marketing pour apporter une synergie dans les actions visant à atteindre le client grâce à internet.

Si le digital est aujourd’hui reconnu comme étant source de réduction des coûts aussi bien par l’émergence des modèles économiques des technologies que dans la façon de toucher plus facilement de gérer la relation client, les métiers comme le DSI ou le CDO (on peut aussi inclure le CMO, data scientist) vivent une véritable révolution et doivent comprendre leurs nouvelles prérogatives.

Car, ils ont désormais le rôle de guider les entreprises sur l’aspect stratégique concernant l’intégration du digital, et aussi sur les aspects organisationnels et opérationnels autour des nouvelles technologies.

Pour l’entreprise, le digital multiplie les possibilités de développer sa notoriété, d’améliorer sa visibilité auprès de son audience, de personnaliser ses différentes interactions avec les prospects.

(Source : By Filling, 7 juillet 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)