twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transferts rapides : Wizall compte investir le marché de transferts d’argent dans 16 pays d’Afrique

jeudi 22 décembre 2016

Le service de transferts d’argent Wizall, c’est une mission, un engagement, des offres adaptées et des innovations pour l’année à venir et celles d’après. Ses fondateurs l’ont rappelé , à Dakar, lors d’une conférence de presse.

Pour 2017 et 2018, Wizall compte ouvrir des bureaux au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Niger et au Togo. « Il s’agit dans les trois années à venir d’être présent dans seize pays d’Afrique, à commencer par la zone de l’Union monétaire ouest-africaine », ont déclaré les fondateurs de WIzall, MM. Ken Kakena et Sébatien Vetter.

En seulement une année d’existence, le service de transferts d’argent de la start-up sénégalaise compte déjà plus de 1 000 utilisateurs pour un total de plus de 80 000 transactions. Elle compte au Sénégal plus de 5 000 points de vente, dont certains actifs sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Pour se différencier des autres services de ce genre, Wizall a incorporé dans sa panoplie d’offres, l’envoi et la réception de bons d’achat. « Cette nouveauté, qui constitue la valeur ajoutée de notre groupe est rendu possible par des partenariats que nous avons noué avec une station service, un supermarché, une librairie, etc. », a confié M. Vetter, lors d’une conférence de presse, cet après-midi, à Dakar. Le volet médical n’est pas en reste, puisqu’un bon d’achat pour une ordonnance, par exemple, est également pris en compte dans les offres de Wizall.

Pour M. Kakena, « la mission de Wizall, c’est de faciliter les transferts entre les Africains de la diaspora avec un engagement de diminution des frais. » Une aubaine puisque les frais de transfert pour le continent sont les plus chers au monde. Avec un réseau dense de marchands de proximité, en plus de la possibilité de transfert de bons d’achat et de la sécurité y afférente, Wizall compte, dans les années à venir, figurer parmi les meilleurs services de ce genre, qui offre un rapport qualité-prix certain.

Amadou Ba

(Source : Le Journal de l’économe sénégalaise, 22 décembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)