twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Traduits en justice par Pressafrik.com : Seneweb, xibar et galsentv devant le tribunal régional hors classe de Dakar, ce jeudi

jeudi 9 avril 2009

Pour avoir été sans cesse victime de pillage de ses productions, pressafrik.com a décidé d’assigner à comparaître les sites sénégalais seneweb.com, xibar.net et galsentv.com pour concurrence déloyale et violation du droit d’auteur. L’audience est prévue ce jeudi à partir de 9h au tribunal régional hors classe de Dakar, au Bloc des Madeleines.

Après la ‘guerre’ des images, marquée il y a peu de temps par le feuilleton Walf Tv - Rdv au sujet de la série Prison break, place maintenant à celle des organes d’informations en ligne. Dans cet autre domaine, c’est pressafrik.com qui se sent lésé. En effet, notent les responsables de ce site dans un communiqué, ‘depuis décembre 2008, ces trois portails précités pillent sans cesse pressafrik.com en reprenant ses productions sans permission ni autorisation’. Et que dans le contexte actuel, précisent-ils dans la même source, le trio de sites incriminés ‘le font de la pire manière et de la manière la plus dangereuse pour la survie des organes d’informations en ligne’.

Mettant à nu leur modus operandi dans cette opération de pillage d’informations, il est mentionné que les trois sites se contentent simplement de mettre la source et rarement le nom de l’auteur de l’article. Or, en ce XXIe siècle, font remarquer les responsables de pressafrik.com, la réglementation en la matière a évolué et va plus loin. ‘Obligatoirement, les portails et les sites d’informations doivent mettre, à la reprise d’un texte ou d’une information, un lien hypertexte qui renvoie directement à la source. Mieux encore, pour qu’aucune partie ne soit lésée, les portails mettent maintenant le logo de ces journaux sous forme de lien cliquable’, expliquent-ils.

Pour mettre un terme à cette forme de concurrence déloyale et cette violation sans cesse du droit d’auteur, pressafrik.com a décidé de traduire aujourd’hui devant le tribunal régional hors classe de Dakar, sis au Bloc des Madeleines, seneweb.com, xibar.net et galsentv.com. Selon les termes du communiqué, ce procès contre ce trio d’organes d’informations en ligne n’est nullement une volonté de museler les portails d’informations. ‘Loin de là’, lit-on dans le communiqué. ‘Les journaux aussi bien traditionnels que ceux en ligne et les portails peuvent cohabiter et cohabitent depuis l’existence de l’Internet. En revanche, les portails sont astreints à se mettre à jour comme (allodakar.com), à respecter le droit d’auteur et la réglementation en matière de propriété intellectuelle. Internet n’est point une zone de non - droit’, rappellent les éditeurs de pressafrik.com.

Ainsi, ils dénoncent le fait qu’à côté de ces pilleurs, ‘il y a des fossoyeurs de la presse électronique qui paraphrasent, retravaillent son contenu sans citer la source’. Avec cette assignation en responsabilité qui va permettre au Sénégal de disposer d’une jurisprudence dans ce domaine, pressafrik.com espère bien que les autorités et les acteurs de la presse vont saisir la balle au rebond en planchant sur l’organisation de ce secteur encore à ses balbutiements et qui pourrait sous peu exploser.

Abdoulaye Sidy

(Source : Wal Fadjri, 9 avril 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)