twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tourisme en ligne : Un marché prometteur

mardi 20 juillet 2004

Le Sénégal qui s’achemine timidement vers le marché du e-tourisme par la volonté de certains privés, en particulier à travers Senegal-online.com, crée en 1996, Soleildafrique, Senegal-contact, etc., gagnerait à explorer davantage la vente en ligne de la destination. Ce marché est prometteur, selon Mohamed Faouzou Dème. A titre d’exemple, il cite qu’en 2002, Senegal-contact a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard 200 millions de francs Cfa sur internet. Les précurseurs du e-tourisme ont permis au Sénégal d’être présent sur certains moteurs de recherche, mais également de figurer sur les colonnes des sites les plus visités d’internet. “Le Sénégal gagnerait à valoriser et à soutenir ces initiatives privées qui, du reste, profitent à tout le secteur du tourisme”, soutient M. Dème. A titre illustratif, le marché des ventes de voyages en ligne est passé de 7,6 milliards d’euros en 2002 à 10,3 milliards d’euros en 2003. Les estimations pour 2004 tablent sur un volume de ventes de l’ordre de 12, 8 milliards d’euros et 15,2 milliards d’euros en 2005. Pour 2006, les prévisions concernant le volume du commerce de voyages en ligne en Europe vont de 17,6 milliards d’euros à 38,7 milliards d’euros. On observera donc une prudence certaine à l’égard des chiffres.

Par rapport au chiffre d’affaires global du tourisme estimé en 2002 à 202 milliards d’euros, les ventes en lignes représentent 3,6 % et en 2003 4,7 % de 219 milliards d’euros. Selon diverses prévisions, les ventes de voyages online passeraient à 5,7 % du total en 2004 et à 6,6 % du total en 2005. En 2003, les ventes directes des prestataires (transporteurs, hôteliers, etc.) représentaient 66 %, les intermédiaires (principalement agents de voyages) 34 %.

La distribution en ligne relève d’un petit nombre d’agences de voyages. Les principales entreprises de distribution online en Europe sont des spécialistes du e-tourisme/e-commerce. Il s’agit de Expedia, Lastminute.com, E-bookers, Promovacances, etc. Travelocity et Opodo ont une présence et un chiffre d’affaires sensiblement plus réduits. Les trois premiers distributeurs couvrent les principaux marchés de l’Union européenne, dans l’ordre la Grande Bretagne, le Danemark, la France, l’Italie, l’Espagne, avec une présence significative également en Scandinavie. “Tant Lastminute que E-bookers se sont développés via des acquisitions locales dans les pays où ils sont présents, autant la demande était visible et attendue.”

L’opération finalisée en octobre 2003 entre Expedia et Anyway.com et le partenariat avec la Sncf dont le site internet est de loin le n° 1 de la vente en ligne en France avec un chiffre d’affaires annuel de 470 millions d’euros en 2003 atteste de la rentabilité du e-tourisme. De son côté, Last minute, basé à Londres, a débuté son développement européen en 1999 en Allemagne et en Suède, suivi rapidement par le rachat de Degriftour en France, suivi les rachats de Travelprice, lui conférant notamment une présence belge. Travelocity, dont l’actionnaire est le Crs Sabre, est présente presque partout en Europe. En Allemagne, c’est notamment via Travel Overland que Travelocity est présent. Opodo, dont l’actionnariat est composé de neuf compagnies aériennes et par Amadeus 17 % est présente, elle aussi partout en Europe.

Après un lancement en force en 2001 en Allemagne et au Royaume-Uni, suivi par la France quelques mois plus tard, le développement d’Opodo est passé par des campagnes marketing massives dans les 3 pays concernés, afin d’acquérir une bonne notoriété. Par comparaison, on relèvera qu’aux Etats-Unis, trois acteurs principaux, Expedia, Travelocity et Orbitz totalisent 75 % du marché des agences de voyages online. “On notera par simple lecture que les géants du tourisme, de l’hôtellerie, et du transport aérien ainsi que les meilleurs tours opérateurs sont sur la toile et que de manière incontournable, les pays comme le nôtre devront trouver des liens voire des passerelles via ces leaders incontestable du marché du e-tourisme”, indique le spécialiste du e-tourisme.

J. MBENGUE

(Source : Wal Fadjri 20 juillet2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)