twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Touba : Quand les opérateurs n’assurent pas le service et faillent à leur mission

samedi 19 novembre 2016

A Touba il n’y a pas seulement un problème de déplacement, les NTIC (Nouvelles Technique de l’Information et de la Communication) ont causé à leur tour des désagréments. Depuis notre arrivée dans la ville sainte de Touba le réseau est en manque. Il faut veiller jusqu’à ce que la moitié de la population soit au lit pour une bonne connexion à internet.

A Touba la circulation n’est pas la seule chose à déplorer. Malgré le fait que le transport est assuré par les conducteurs de charrettes dans les quartiers éloignés. Le réseau mobile est à dénoncer. On ne peut ni assurer une conversation de plus de 20 mn, encore se connecter à internet.

Les journalistes qui sont dans la ville sainte pour couvrir l’évènement ont toujours du mal à envoyer leurs papiers. Les conditions de travail deviennent difficiles quand on est au centre de Touba. La maison de la presse à côté de la grande mosquée était aussi en manque. Les opérateurs ne pouvaient pas assurer la communication.

Il faut le dire : Orange, considéré a encore failli à sa mission. D’ailleurs il n’est pas le seul, Expresso et Tigo on tout aussi failli. Nous parlons de cette firme car c’est à elle d’assurer notre connexion. Nous regrettons le cas, surtout avec l’arrivé de la 4G. Le constat est général dans presque tous les quartiers de Touba, de plus en plus qu’on est proche de la mosquée nos chances de nous connecter deviennent réduites.

Dans certains quartiers il faut patienter jusqu’à tard pour assurer l’envoi d’un papier. C’est le cas de « Darou minam tally Ndiouga Kébé ». Pour assurer la connexion avec les clés d’orange, nous étions obligés d’aller jusqu’à Khaira 2. Un quartier qui se situe à 2 kilomètres de la grande mosquée. Cette défaillance des réseaux s’est faite sentir aussi bien au niveau des appels téléphones que pour la connexion à internet.

(Source : Senenews, 19 novembre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)