twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Togo : le gouvernement coupe internet après l’annonce d’une réforme de la Constitution

mercredi 6 septembre 2017

La journée de mercredi s’annonce pleine de tensions au Togo où le gouvernement a annoncé une réforme de la Constitution. Les protestations qui ont suivi cette annonce ont conduit le gouvernement à couper internet dans le pays.

Le président Togolais Faure Gnassingbé veut réformer les articles 52, 59 et 60 de la Constitution qui portent sur le mandat présidentiel et le mode de scrutin. Cette volonté a été immédiatement suscité des interrogations chez les populations qui soupçonnent l’héritier de Gnassingbé Eyadema de vouloir se maintenir au pouvoir à vie. Hier, le réseau social Facebook a été coupé dans le pays en même temps que l’application de messagerie instantanée Whatsapp. Le gouvernement pense ainsi limiter la communication et la diffusion des informations chez les contestataires.

Plusieurs manifestations sont prévues à travers le pays aujourd’hui. Dans la nuit des militaires ont pris position à plusieurs endroits stratégiques de la capitale et les populations craignent une violente répression contre les contestataires du régime bien décidés à se faire entendre.

Au cours des dernières semaines la contestation contre le régime de Faure Gnassingbé, dont la famille dirige le pays d’une main de fer depuis quatre décennies s’est accrue. À l’initiative du Parti national panafricain (PNP), dont le leader Tikpi Salifou Atchadam a dû quitter son logement pour se mettre en sécurité, des manifestations monstres ont été organisées à Lomé, rappelant que le régime reste fortement contesté. En marge de ces rassemblements, plusieurs militants de l’opposition avaient été incarcérés dont le secrétaire général du PNP Kossi Sama.

(Source : Africa Post News, 6 septembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)