twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Togo : Suppression des taxes douanières sur les équipements informatiques

mardi 10 janvier 2017

Depuis avril 2016, le gouvernement a décidé de supprimer les taxes douanières sur les équipements informatiques afin de réduire le coût d’acquisition pour les foyers togolais. Cette décision du gouvernement a été adoptée par l’Assemblée nationale lors de la loi de finances 2017.

La suppression des taxes douanières sur les équipements informatiques s’inscrit dans la promotion des TICS sur le territoire togolais. C’est une préoccupation du Ministère des Postes et de l’Economie numérique.

Dans un monde où internet est devenu plus qu’incontournable, l’adoption de cette décision tombe à point nommé pour renforcer les évolutions que connaît le secteur du numérique au Togo.

La suppression des taxes douanières sur les équipements informatiques est indispensable pour le développement du numérique au Togo.

Cela va permettra l’accessibilité des nouvelles technologies pour tous, en particulier pour les populations à faibles revenus qui, malgré leur envie de s’offrir du matériel informatique sont très souvent déçues par le coût.

Plusieurs facteurs ont joué en faveur de la suppression de ces taxes douanières. Il faut dire que le ratio des taxes perçues sur les importations est très faible. En 2014, les importations de terminaux n’ont représenté que 3% des recettes.

Autrement dit, les droits de douanes et taxes perçus par l’Etat sur ce secteur sont très faibles par rapport aux bénéfices que l’Etat pourrait tirer de la démocratisation de ces outils numériques.

Aussi, il faut dire que les pays voisins ont vite compris et sont tous passés à la suppression de ces taxes. Le Togo rentre dans ce mouvement régional et facilite l’accessibilité des TICs aux populations qui n’aspirent qu’à bénéficier des avantages de l’outil numérique.

Par ailleurs, la suppression des taxes douanières sur les équipements informatiques va permettre aussi de dissuader les marchés de distribution illicites qui se répandent de nos jours et écoulant du matériels de basse qualité aux consommateurs.

En supprimant ces taxes, le gouvernement s’engage aussi à lutter contre la contrefaçon et la fraude afin que les citoyens aient enfin des produits de bonnes qualités et durables dans le temps.

(Source : Télégramme 228, 10 janvier 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)