twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Togo : L’internet de demain arrive aujourd’hui

jeudi 16 février 2017

Le ministère des Postes et de l’Économie numérique vient de lancer les travaux de construction du Point d’échange internet.

La manière dont les réseaux internet sont interconnectés et échangent du trafic joue un rôle fondamental pour façonner l’Internet tel que nous le connaissons.

L’architecture des réseaux et leur système complexe d’accords commerciaux sur l’échange de trafic entre homologues et le transit, déterminent, en définitive, la capacité d’utilisateurs d’accéder à des contenus, d’en échanger et d’en recevoir, qu’il s’agisse de courriels ou d’autres formes, telles que les médias sociaux et la vidéo à la demande. C’est bien simple, aujourd’hui, la manière dont est géré un point IXP peut avoir des incidences sur l’économie Internet d’un pays, en l’occurrence le Togo.

Les points IXP, installations techniques où tous les acteurs de l’Internet sont en interconnexion directe, sont des emplacements stratégiques pour l’interconnexion et l’échange de trafic.

Ces points permettent de favoriser le trafic national entre homologues au niveau local, de réduire le nombre de sauts de réseaux lors de l’échange, d’augmenter le nombre d’options de routage disponibles, d’optimiser l’utilisation de la connectivité internet internationale, d’améliorer la résilience des réseaux (et possiblement la qualité de service), de réduire les coûts de transmission et, éventuellement, d’augmenter la pénétration et l’utilisation de l’internet sur le long terme.).

La construction de cet IXP s’inscrit dans la cadre du projet WARCIP (West African Regional Communication Infrastructure Program) que le Togo met en oeuvre le avec soutien de la Banque Mondiale.

(Source : TogoNews, 16 février 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)