twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Thierno Ousmane Sy, un prédateur effronté

samedi 19 juin 2010

Thierno Ousmane Sy (TOS) qui dit réclamer 5 milliards à Abdou Latif Coulibaly pour laver son honneur parce que diffamé par ce dernier est pourtant bel et bien l’un des plus grands prédateurs et manipulateurs de ce pays. Il devrait savoir que même 100 milliards ne peuvent laver ce qui n’existe pas, même avec un papa ministre de la justice venu prêter main forte. Les hommes d’affaires le savent, ils connaissent ce triste personnage dont le père et le frère lui disputent cette réputation d’ennemi public n° 1.

Son père Cheikh Tidiane Sy a un passé au parfum criminel aux côtés des frères Diané, son frère Arona Sy a fait de la prison en France pour trafic de drogue, un long séjour qui a causé un trou dans sa vie, comblé dans son CV par un pseudo emploi dans l’une des entreprises des frères Diané.

Avant 2000, leur père qui les avait abandonnés pour aller faire des magouilles aux USA est revenu leur apprendre les sales méthodes, les introduire dans les milieux de la pègre. C’est à un fils drogué et à un autre fils revenu illuminé d’un exil volontaire qu’il a affaire, ce qui facilitait donc la tâche à ce géniteur peu recommandable, conseiller des dictateurs et des mercenaires.

Cheikh Tidiane SY a déjà à maintes reprises montré sa véritable nature aux sénégalais. Il s’est illustré tristement dans l’affaire de l’agression sauvage des journalistes Kambel Dieng et Kara Thioune. Nous l’avons vu défoncer la porte d’un bureau de vote pour inverser les résultats à son bénéfice. C.T. SY avait aussi préconisé en Comité PDS de "corriger" Pape Alé Niang pour ses revues de presse

Pour en revenir aux fils Sy, ces jeunes criminels avaient d’abord commencé à s’exercer avec des débuts infructueux dans les affaires comme pour cette société "HORIA IMPORT EXPORT", une affaire d’élevage de poussins à l’avenue Bourguiba dans les années 97. Pour cela, ils avaient fait hypothéquer des biens immobiliers appartenant à la famille de Djily Mbaye à laquelle ils étaient liés. Ils se sont vite plantés, roulés par leurs "amis" qui leur promettaient de l’aide qui n’est jamais venue

TOS et Arona qui s’étaient crus trop naïfs à vouloir gagner de l’argent à la seule sueur de leur front ont alors pris la résolution de basculer exclusivement dans le vice et l’arnaque.

TOS savait flairer des bons coups comme cette affaire de nom de domaine de la Sonatel qu’il avait réservé bien avant 2000, alors qu’il était un grand ami à Idrissa Seck. TOS avait confié cette affaire de nom de domaine à Idrissa devenu demi-Dieu, pour que celui-ci qui avait une certaine influence puisse faire monter les enchères. Et ce fut certainement le début de la brouille entre les deux hommes car les opérations ne se déroulèrent pas comme espérées par TOS qui reprocha alors à son ami, ou ex-ami, de l’avoir roulé. « Les grands bandits ne se disputent qu’au moment du partage du butin » comme disait l’autre

TOS travailla alors un peu plus son rapprochement avec Karim qu’il saura manipuler à sa guise, devenant son conseiller en criminologie, en création de projets mangeoires, en détournements, en surfacturation de projets.

Les principaux amis de TOS et Karim n’étaient que des criminels économiques, des tueurs, des trafiquants d’armes, de drogue, de devises, des prédateurs en tous genres, des frères Diané (Mamadi principalement qui est celui qui a couvert Arona pour la période que ce dernier avait passé dans une prison en France) au fils Khadafi (lui-même étant un grand ami de Mamadi Diané), en passant par les Pierre Aim, les Marc Bousquet, les Bénichou, les Bibo, Khalile, ........ etc .....

La famille SY, des gorgorlous avant 2000, même si TOS roulait avec une vieille Rolls Royce qui ne lui appartenait pas, est depuis 2000 à la base de la création de plusieurs sociétés qui brassent des milliards, tous mal acquis entre les surfacturations, les marchés fictifs, les commissions, le blanchiment, etc...... Ci-dessous quelques sociétés créées par la famille Sy principalement, et d’autres sociétés que cette famille contrôle presque entièrement.

1° La société HORia IMport EXport, société de la famille Sy créée vers 1997. Fermée actuellement

2° La société écran HORIMEX (HOR-IM-EX, dérivé du nom de la société ci-dessus et qui devait symboliser leur revanche sur un passé difficile) a été créée après 2000 par la famille Sy pour distribuer une partie des milliards surfacturés sur le marché des cartes d’identité principalement. Le Quotidien en a longuement parlé et nous avons tous entendu à la radio les versions farfelues de Arona, et celles de TOS qui déclarait sans hésiter avoir prêté 100 millions à Ndiaga Fall, un ex-employé qui gagnait mois de 100.000 fcfa de salaire chez eux. Qui connaît TOS sait qu’il ne prêterait pas 100.000 f à sa propre mère.

En réalité, HORIMEX servait de société intermédiaire pour servir ses commissions à TOS. C’est le même procédé utilisé sur l’affaire Sudatel qui paye des commissions à des courtiers et sociétés Off Shore, qui elles payent à TOS

3° La société GENESIS créée un peu avant 2000 par la famille Sy qui faisait alors du porte à porte pour vendre du service. Après 2000, elle les a rendus subitement multimilliardaires.

4° La société OMEGA CONSULTING, créée par la famille Sy après 2000 pour détourner des marchés et pour lessiver également de l’argent détourné

5° SIGMA TECHNOLOGIES, créée en 2005 par la famille Sy pour détourner les milliards de surfacturation du dossier des cartes d’identité, du marché des équipements d’inscription des électeurs et de gestion du fichier électoral. Ils y ont associé les Habib Fall, les Ousmane Ngom et d’autres moins médiatiques mais dont la complicité vaut leur pesant.

SIGMA Technologies était gérée par Mme Borgès, la belle mère de Daniel Goumalo Seck (ARTP). Le compte bancaire de Sigma était logé au Crédit Agricole, supervisé par Marie Jeanne Gomis Seck qui y travaillait, fille de Mme Borgès, épouse de Daniel Goumalo Seck

Les milliards issus de surfacturations provenaient du dossier des cartes d’identité, et versés par l’entreprise DELARUE (version tropicale) SIGMA via des contrats de sous-traitance farfelus, avant d’être transférés à TOS via HORIMEX.

Pour faciliter les contacts et les opérations, entrer et sortir incognito, TOS et Arona avaient même installé les sociétés DELARUE (version tropicale) et SIGMA TECHNOLOGIES dans le même immeuble Fayçal où GENESIS avait déjà ses bureaux.

D’ailleurs, si comme il le disait à Walf TV, il a porté plainte et gagné chaque fois qu’il est diffamé, pourquoi n’a-t-il jamais porté plainte contre Le Quotidien ou contre qui que ce soit au sujet du scandale des cartes d’identité où son nom était cité encore plus clairement que dans cette affaire Sudatel ?

6° Les SY ont également crée 2 ou 3 autres sociétés comme EXPERTICE (du service en nouvelles technologies, jusqu’à du traitement de déchets) chargée d’exécuter des marchés pour lesquels le nom trop chargé de GENESIS serait remarqué.

Au chapitre des sociétés que contrôle la monstrueuse et nuisible famille SY, nous avons :

1° L’ARTP dont le DG ne décide de rien en réalité. Il se contente de signer ce qui lui est tendu depuis le bureau de TOS

2° La LONASE. TOS y avait déjà lui-même parachuté un directeur, et ce sont ses fournisseurs complices qui y gagnent des marchés, comme Benichou

3° l’ADIE, connue pour les appels d’offres fantoches et les projets sans lendemain

4° La société 2Si, dans laquelle TOS a des intérêts financiers et sentimentaux, une société qui gagne curieusement presque tous les marchés de l’ADIE, de certains ministères, et d’autres services de l’administration

5° Leur partenariat avec DELARUE à qui ils font gagner des marchés surfacturés à plus de 10 fois la valeur réelle,

6° .........

Les biens des enfants Sy au Sénégal, en Guinée, au Maroc, en France, aux USA ne se comptent plus, (villas, restaurants, bolides, hôtels, sociétés, participations, actions), alors qu’ils faisaient du porte à porte en 2000, et le plus souvent à pieds.

TOS n’agit seul dans toutes ses arnaques à la Sonatel, à l’ARTP, à la Présidence, à l’ADIE, etc..... Personne dans ce pays ne vole, ne surfacture, ne détourne sans l’aval de Karim et son père qui ont leur part sur tout, en plus des centaines de milliards que eux-mêmes détournent. Cela ne choque aucune autorité, aucun contrôleur que TOS soit gros actionnaire de la Sonatel, ait la tutelle de l’ARTP, soit membre du Conseil d’administration de la Sonatel et de l’ARTP, et sensé être le conseiller et décideur en matière de régulation. Il n’y a qu’au Sénégal que l’on voit pareille bananerie.

Cela ne choque non plus personne que TOS, fils de C.T. SY membre du PDS, contrôle librement : le fichier électoral, les sociétés chargées de livrer les équipements des élections et d’inscrire les électeurs, les données d’état civil, le fichier des abonnés téléphoniques de Sonatel - Sentel et Sudatel, TOS gardant à l’esprit avec tout cela que lui, son père, son frère, ses amis et complices, se retrouveront tous en taule si une alternance venait à survenir.

TOS est un grand voleur qui a en plus de cela une grande gueu..... Il est le premier à savoir que tout ce qui est dit sur lui est vrai. Latif Coulibaly ou ses collaborateurs ont totalement raison dans leurs articles. TOS prend les gens pour des demeurés au point de penser que l’on peut croire à ses sornettes servies à Walf TV, qu’il ne faisait que de la facilitation pour le compte d’inconnus afin qu’ils récupèrent leurs 10 milliards. Mais si comme il le prétend, il a été saisi par ces courtiers inconnus de par sa fonction de Conseiller du Président, pourquoi utilise t-il une adresse e-mail anonyme et pas celle professionnelle de la présidence @presidence.sn

Les affaires sont là nombreuses avec le nom de TOS en musique de fonds. Tout le monde se souvient également de ses magouilles dans le dossier de l’Intranet Gouvernemental. Des milliards du contribuable envolés.

Sachez que quoi que l’on dise sur cette famille véreuse des SY, l’on sera encore très loin de la réalité. Ils sont bien pires, de véritables satans qui n’hésitent devant rien pour quelques cfa de plus.

Mais tous ne perdent rien à attendre. Leur gourmandise et leur je-m’en-foutisme les mènera tous à la potence, ou servis à la vindicte populaire. Qui vivra verra.

Marvel (marvel@hotmail.fr)

(Source : Leral, 19 juin 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)