twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télévisions au Sénégal : Wade, seul Maître des fréquences

samedi 6 octobre 2007

Le Président du Groupe de presse Walfadjiri, Sidy Lamine Niasse avait réussi à décrocher sa fréquence télé après une audience avec le chef de l’Etat. Youssou Ndour, qui a été reçu hier par le chef de l’Etat est sur les mêmes traces. Le Président du groupe de presse "Futur média" compte lancer une nouvelle chaîne télévision qu’il aura sans doute besoin du précieux sésame que seul Me Abdoulaye Wade détient. Ce serait d’ailleurs acquis depuis longtemps. Les acteurs du secteur de la presse n’ont évidemment pas leur mot à dire, seul importe l’aval de Wade qui donne droit à la fréquence.

Le président Wade a reçu, hier, Youssou Ndour, président du groupe de presse de Futur Média, éditrice du journal L’Observateur et comprenant aussi la Radio Futur média (Rfm). Au menu de l’audience, le projet de l’artiste de lancer une télévision. En vérité, ce projet tient Youssou Ndour à coeur et il y travaille surtout avec Aliou Ndiaye, ex-directeur de publication de l’Observateur détaché depuis quelque temps pour cette raison. Il semble que le processus soit presque à terme. Le président Wade ayant donné des assurances dans ce sens à Youssou Ndour.

Après Sidy Lamine Niasse, le patron du groupe Wal Fadjiri qui a décroché sa fréquence télévision sur le réseau hertzien et Youssou Ndour pour bientôt sans doute, se pose la question des conditions d’attribution des autorisations d’émissions sur le spectre audiovisuel. Le président Wade semble ainsi être la seule personne, sans aucune implication des professionnels du secteur de la presse, à en décider. "On assiste à une libéralisation de l’audiovisuel. Nous demandons à l’Etat sur quelles bases il a attribué les fréquences télé", se plaignait mercredi dernier Lucky Patrick Mendy, secrétaire général de la section télé du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpics), et technicien à la Radiotélévision sénégalaise (Rts), lors d’une rencontre avec la presse.

Pour l’ancien directeur général de la Rts Mactar Sylla qui s’exprimait dans Walf quotidien, "c’est le non respect du cadre juridique et des règles élémentaires régissant l’attribution des chaînes" qui posent problème. Mactar Sylla dénonce aussi la violation "des règles élémentaires de transparence et de bonne gouvernance". Alors que les fréquences audiovisuelles sont des ressources nationales au même titre que toutes autres ressources dont la concession doit répondre, souligne-t-il, à un "certain nombre de principes et règles".

Quatre chaînes de télévision sont à ce jour gérées par des privés. La 2Stv de El Hadj Ndiaye, première à émettre en 2004, suivie de la RDV de Ben Bass Diagne, ensuite Canal Info de Vieux Aïdara et Cheikh Tidiane Ndiaye, et Walf TV. Elles mènent toute la concurrence à la Rts qui ne détient manifestement plus le monopole. L’arrivée d’une nouvelle chaîne de télévision arrimée au groupe Futur Média va sans doute renchérir la bataille des chaînes de télévisions sur le petit écran.

(Source : , 6 octobre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)