twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télévision : Une structure de pilotage pour la transition vers le numérique

jeudi 17 avril 2014

Laurent de Mercey de l’Adetef, opérateur interministériel français de la coopération internationale, ainsi que tous les intervenants de la table ronde sur la transition de la télévision analogique à la télévision numérique ont insisté sur la nécessité, en préparation de la transition, de créer une structure de pilotage.

S’exprimant dans le cadre du 11ème séminaire du réseau francophone de la régulation des télécommunications (Fratel) sur « Licences 3G et 4G, état des lieux de l’attribution du premier dividende » enu à Dakar, les 15 et 16 avril 2014, ces panelistes veulent que cette structure définisse la stratégie au niveau national et le rôle des différents acteurs en particulier dans cette transition.

Mais, pour eux, cela ne doit se limiter à ça. Ils demandent également la mise en œuvre d’une campagne d’information pour sensibiliser les usagers au changement et aux opportunités qu’apportera la transition, puis dans un second temps, une expertise opérationnelle pour la phase de déploiement.

Pour eux, au-delà, du bénéfice pour les secteurs de l’audiovisuel (nouvelles chaînes, Hd) et des télécommunications, le passage au numérique représente un aspect essentiel de la modernisation de l’économie.

Les intervenants ont aussi insisté sur l’importance des dispositions de l’accord international GE06 de l’Union internationale des télécommunications (Uit) et le besoin d’une adhésion des parties prenantes tant au niveau national que régional, et sous-régional afin de permettre la mutualisation des efforts et attirer des financements externes.

En France, comme l’ont souligné ses acteurs, la transition s’est faite autour de différentes lois qui ont permis la mise en place d’un cadre de transition sur 6 ans et a représenté 308 millions d’euros de dépenses pour l’Etat, le déploiement de réseau et les chaines de télévision, et 2,6 milliards de recettes publiques suite à l’attribution des licences 4G issus du premier dividende.

Au Burkina Faso, selon Dieudonné Wema, l’élément déclencheur de la réflexion sur le sujet a été le sommet de l’Oif (Organisation internationale de la francophonie) à Ouagadougou fin 2009 sur le sujet.

Aujourd’hui, le Burkina Faso, ainsi que la Côte d’Ivoire représentée par Jean-Paul Apata de l’Artci, l’ensemble des pays de la Cedeao et de l’Uemoa ont adopté la norme DVB-T2 et le MPEG4 comme standards pour la Tnt. Au Burkina Faso, le cadre institutionnel est en place. L’objectif est la couverture en 2014-2015 de la majorité du territoire et l’extinction en 2016.

En Côte d’Ivoire, ces étapes se feront en fonction des retombées technologiques (qualité du service audiovisuel, dividende numérique), financières et sociales qu’elles doivent apporter.

Au Sénégal, Moda Seye de l’Artp, a quant à lui, insisté sur l’importance d’étudier les expériences déjà achevées dans les autres pays pour bénéficier de leurs bonnes pratiques.

Ndakhté M. Gaye

(Source : Eco Finance, 17 avril 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)